EN SOUVENIR DE PHILIPPE WERNY

Philippe Werny

17 mai 1969 - 01 juin 2001

Ce jeune homme avait toute la vie devant lui, une femme, des enfants, une maman, une famille qui l'aimait. En une fraction de seconde, tout est fini, ce 1er juin 2001. Une conductrice lui ôte la vie. Fragile sont les motards, rien à faire contre une voiture, et pourtant, Philippe, lui respectait les règles. En ce jour anniversaire, les larmes couleront encore plus pour sa maman et toute sa famille. Ensemble, essayons de les réconforter par un petit message.

Voici le texte que sa maman a préparé pour lui :

A mon fils chéri:

  Tu es né le 17 mai1969,  tu as été, tu es ma fierté. Tu es parti le 01juin 2001 sans un mot.
 
Mon coeur saigne depuis ce 1°juin 2001,car le tien n'est plus la ,à battre près du mien!
Le temps passe et chaque année me semble encore plus difficile, plus dur a vivre!

Pourtant, parfois quand j'entends ta voix,que je revois les blagues que tu faisais, ça me fait sourire!

Tu es là bas, mais je sais que tu n'es pas seul. Une dame est venue te tendre les bras,  ma chère Maman,  ta BABA ,ta grand -  mère qui t'adorait, tu étais son dieu, elle ne voyait que par toi et cela tu nous en fait bien voir avec cela,tu faisais le coq, car tu savais que tu étais le plus beau ,le plus grand ,tout: c'est bien simple et tu en étais si fier de ta Baba! Tu nous a laissé 2 jolies filles âgées a ce jour de 17 et 14 ans,je voudrais qu'elles soient près de toi sur le site !! Tu sais tu n'es plus ici ,mais tu restes très présent dans nos coeurs et nos pensées et bien souvent !! Ah, si Philippe voyait ça ....etc. Tu fais partie de nos vies et moi je vis avec toi en dehors du cimetière virtuel ,je te vois en cassette, je te parle et tu me fais rire ,personne ne t'oublie car tu es un ami formidable et sincère ,un frère aimant et protecteur et un papa poule,mais tu es mon fils et un fils formidable.

  Je veux te dire aussi que je ne pardonne pas a cette femme de t'avoir ôté tes rêves ,ta vie commençait a peine ,pleine de projets ,le jour même tu avais reçu ton contrat de travail a 9 h du matin ,et tu faisais tant de projets
Mais je ne  pardonne pas et pardonnerais JAMAIS ,autant que je vivrais!!
Elle vit sa vie et oublies la tienne qu'elle a pris sans remords!!!


 Je t'aime ta maman a qui tu manques beaucoup
 Mon poussin je t'aime! maman ,ta soeur tes 2 filles ,tes filleuls (Stevens et Devianne) et tes amis

                         

Pour envoyer un message de réconfort à la maman de Philippe : cliquez ICI

Pour fleurir Philippe : cliquez ICI

Pou voir les photos de l'hommage à la Chapelle de Boncelles : cliquez ICI

Chère Nicole

Nous nous sommes connues véritablement à la chapelle de Boncelles. Je sais ta souffrance et je la partage avec toi. Je te dédie, ainsi qu'à ton fils ce poème.

SURVIVRE

  Survivre à son propre naufrage,
ramer pour suivre même à la nage,
reprendre un peu de son courage,
pas évident quand on a la rage.

Revivre sur un tout autre bateau,
qui ne sera jamais aussi gros,
que ce premier et unique paquebot.

Vivre sans son beau petit matelot,
sourire encore malgré la grisaille,
ce nuage noir qui lui tiraille.

Le temps qui ne lui dit plus rien qui vaille
se retrouver seul à reprendre son moral.

(Un poème de Jacqueline d'Amour)

De tout coeur avec toi

Cécile et Jean-Pierre - Parents de Frédéric
 

Chère Nicole,

 
Nous nous voyons régulièrement à la Chapelle et je me souviens très bien que ta venue  au sein de l'association s'est faite via un ami commun qui m'avait demandé de t'inscrire pour recevoir notre brochure. Mais j'ignorais à ce moment, le drame qui t'avait frappé et le chagrin qui était le tien suite à la disparition de Philippe. Je ne vais pas te dire "je comprends" puisque nous ne sommes pas dans la même situation. Il n'empêche que je perçois parfaitement l'immensité de ta peine et les raisons de ta colère contre cette femme qui lui a ôté la vie.
Puisse ce petit mot te donner un peu de courage et t'aider, ne serait-ce qu'un peu, à mieux supporter ta douleur. Mais il est aussi l'expression de tout mon soutien.
 

Albert GILLIQUET

Vice-président du GAR


 

Cher Philippe,

 

Aucun mot ne pourra faire oublier la tristesse de ta maman et ta famille
En cette journée si triste, je t'envois plein de gros bisous
Je suis sure que de là haut tu veilles sur ta famille
Ta petite maman te pleure chaque jour
Nicole, je ne vous connais pas, mais votre douleur est la mienne car je vis aussi la perte de mon fils
Je pense bien à vous
Gros bisous
Amitiés

Marianne, maman de Théo

Quoi dire devant la perte d'un enfant, d'un mari d'un papa que,  tout simplement je suis avec vous et que Philippe est et sera toujours là.
 
je vous embrasse
 

Janine maman de David

 

Je voudrais de tout mon coeur apporter un peu de soutien à cette mère endeuillée qui pleure et pleurera toujours PHILIPPE ,comment peut-on revivre après un tel drame, les responsables de tels actes se rendent-ils compte du désastre qu'ils ont causé,je n'en suis pas persuadé car celui qui a tué mon fils ÉMILIEN n'a jamais eu le moindre remord,le moindre regret .Quelle triste société où tout le monde est assisté et fuit ses responsabilités, les seuls qui ne sont pas assistés sont les familles des victimes quel dommage . Courage et à bientôt de vous lire. 

Jean le papa d'ÉMILIEN ( http://www.emilien-et-nous.wifeo.com  )

Chère Nicole et famille
 
Nous avons fait connaissance depuis quelques mois mais dans de tristes conditions
Hé oui nous avons perdu notre fils la même année
Et les rencontres mensuelles à la chapelle nous permettent de nous voir
De nous parler, de parler de nos enfants, d'échanger des mots que la société
Ne peut comprendre et pour cause, nous vivons dans le monde des morts
Nous les côtoyons tous les jours, sans les voir, mais en sentant qu'ils sont là
C'est d'ailleurs pour cela que tu as choisi cette musique
Ghost, hé oui nos enfants sont bien là, mais invisibles
Mais tout ce que nous faisons, un pas, un sourire, un cri de colère
Ce sont eux qui nous poussent à le faire
Il faut parler de lui au présent et le remercier lorsque tu franchis un pas
Justice sera faite tôt ou tard pour sa meurtrière
Non pas la justice de l'homme, "elle n'existe pas". Mais celle de Dieu.
Beaucoup d'émotions ce soir à la chapelle et de souvenirs bien présents
Signe que les enfants étaient là, ils nous disent COURAGE.
Nous t'embrassons très fort et attendons notre prochaine rencontre.
 
Arnaldo et Rose-Mary (Parents de Christophe)



Un grand merci pour votre soutien en ce 1°juin 2007 ,cela me va droit au coeur ,et je souhaiterais pouvoir vous remercier directement 

Nicole maman de PhilippeWerny

 

Retour au sommaire

Retour à la page d'accueil

 

Commentaires !

Hit-Parade