EN SOUVENIR DE MICHEL

Né le 10 août 1981 et décédé  le 16 janvier 1989, tué par  par un chauffard.

Les années qui passent n'effaceront jamais la douleur de cette maman, surtout ne croyez pas que l'on en guérit. Voici ce que sa maman lui dit :

 

Mon petit Michel,

 Ta  peluche dans les bras

je la regarde te conduire dans ce pays imaginaire

Bonne nuit mon petit

J'en profite pour te dire tout bas

Tout ce que je n 'ai su te dire

Je te promets de ne pas pleurer trop souvent

Mais je ne sais retenir mes larmes

On devient maladroit en devenant maman désenfantée

Mais promis d'amour tu ne manqueras pas

Ce long chemin sans toi n'est pas facile

Mais je serai toujours cette maman fier de son enfant absent

Même lors de mes faux pas

Ne t'inquiète pas c'est avec eux que j'avancerai

Quelque fois tu voudras guider mes pas

Parfois tu pleureras là bas

Et je souffrirai de ne pas savoir pourquoi

Tu grandis et je le vois pas

Cela n'a pas l'air mais ça inquiète une maman

Mais sache que je ne lâcherai jamais ton image

de ma mémoire, l'amour que j'ai pour toi

dans mon coeur même si les années passent

Jusqu'au jour ou je comprendrai

Quand j'entendrai ton petit coeur battre

Que de nouveau je serai enfin près de toi

Ta maman qui t'aime

 

 

Pour envoyer un message à la maman du petit Michel

Chère maman de Michel

Il y a longtemps que votre petit garçon vous a été enlevé par un chauffard. Je sais que les années ne changent rien à votre souffrance. On ne se connaît pas, mais je voudrais tout simplement vous dire que je suis de tout coeur avec vous et que mes pensées vont vers votre petit ange.

Rien qu'un petit mot

Rien qu'un petit mot pour te dire que l'on ne t'oubliera pas, que l'on se souvient toujours de ton sourire radieux.

Rien qu'un petit mot pour te demander de nous aider à surmonter les rudes épreuves d'ici-bas. 
Pour te supplier de nous envoyer, du plus profond de ta victoire, ce petit morceau de bonheur, qui s'est perdu dans le labyrinthe de la haine.

Rien qu'un petit mot pour t'implorer d'effacer les fissures, les injures, les obstacles, les incompréhensions.
Pour te rappeler que l'on compte sur toi, que l'on a besoin de ta force, de ta foi, enfin, rien qu'un petit mot pour t'affirmer que l'on t'aime d'un amour si puissant que le plus grand palais, que le plus pur rubis, n'est, en comparaison, qu'éphémère beauté.

Cécile et Jean-Pierre Jacob - Parents de Frédéric

Chère maman de Michel,

Les années passent mais le souvenir et la souffrance sont tellement présent dans notre vie

perdre un enfant quoi de plus illogique

oui un jour vous reverrez votre petit Michel c'est votre seul espoir

il en est de même pour moi un jour viendra où nous nos enfants nous accueillerons les bras ouverts. Ce jour là sera un jour de grande joie même si nous laisserons sur terre des personnes qui nous aiment

De tout coeur avec vous

je vous embrasse

Janine maman désenfantée de David

Lille France

Chère amie

Je suis la maman de JEREMY.
Nous enfants avaient le même âge à leur départ dans l'autre monde.
C'est très dur de continuer a vivre. La douleur reste permanente.
Mon Jérémy aura 11 ans le 01/02.
Je suis avec vous car nous nous comprenons.
amicalement

LA MAMAN DE JEREMY

Sans se connaître, nous pouvons penser sincèrement à vous et avoir une grande émotion en regardant la photo de votre petit Michel.

Car nous parents désenfantés ne connaissons que trop cette souffrance, cette absence, ce manque si grand.....
Comme tous les parents ayant son amour dans le ciel, nous espérons tous que nous les retrouverons un jour.
Nous vous souhaitons toujours du courage et savons bien entendu que jamais vous ne l'oublierez, c'est impossible d'oublier son enfant.

Françoise (Maman de Maxence, 6 ans pour toujours).


Chère Jacqueline, 

Que les choses sont troublantes, nous sommes 3 voisines et toutes les trois avons perdu un fils. Ce mercredi il y a eu 2 ans, Didier (fils de Georgette), 5 ans Grégory que tu as très bien connu et dans 2 jours cela fera 17 ans que Michel nous a quitté. Je pense également aux parents qui se sont associés à notre messe du 27 et dont pour certains ce mois est pénible : David et Frédéric décédés le 26 Janvier et de plus ce 26, cela fera 20 ans que mon papa est décédé. Mais ce petit poème je te le dédie du fond de mon cœur : S'accompagnant d'un doigt, ou quelques doigts, le magicien se meurt, sur un petit violon, et pour quelques spectateurs... D'une petite voix comme il n'en avait jamais eu il parle de la joie et de l'amour sans être cru... Ouvrez donc les lumières puisque le magicien a pris ses ailes. Et vous, applaudissez, admirez son effort, la colombe est devenue ange. 

Patricia (maman de Grégory)


En cette période particulièrement difficile, sachez que je suis de tout coeur à vos côtés. Je vous souhaite force et courage. Des mors bien vains certes, mais prononcés du fond du coeur. Maman désenfantée, ces mots ont leur signification: force de continuer sur ce chemin douloureux, courage d'affronter cette vie qui a basculé pour nous. Nos enfants sont proches mais leur absence physique est terrible.

Je vous embrasse et vous envoie un bouquet de tendresse.

 

Lucienne, maman d'Eddy

 
 

15 janvier 2006

A petit Michel

 

L'expérience la plus effrayant que n'importe quel être humain puisse connaître c'est la perte d'un enfant. Douloureuse encore plus grande, quand frappe l'enfant ne s'est même pas construit une identité suffisante, rien vu de la vie, quitte ce monde cruel et irrationnel, violemment..

Votre témoignage me trouble profondément, plus d'une fois j'ai senti qu'il existe des souffrances qu'on ne peut pas alléger avec le temps, mais avec lesquelles il faut vivre, du syndrome du survivant, rongé par la haine et dégoûté de soi-même, souffrant affectivement d'un vide, est dénuée de signification, à la fragilité d'un château de cartes…

La mort morale et la survie physique, qui pose les questions du sens de l'existence humaine sur cette maudite terre.. Le bonheur que nous possédions, que nous attendions ou que nous avons perdu…n'a survécu que dans le cœur et l'esprit fidèle jusqu'à la mort..

Soyez certains de mes sympathies pour une mère que son courage est remarquable, et une pensée pleine tendresse pour votre petit Michel, qu'il est grand aujourd'hui dans nos cœurs à tous.

Lili la Maman d'Atta tué par une meurtrière impunie le 26 nov.1999

France

www.chez.com/terrorismedelaroute

www.attaoloumi.net

A la maman du petit Michel

 

Voici un petit texte de réconfort et de compassion

 Que nous vous envoyons à l'occasion du triste

17ème anniversaire de la mort de votre petit Michel adoré

Victime de la route comme notre fils Christophe

 

Dors !

Dors mon petit trésor

Tu peux être tranquille

Je suis là près de toi

Je te protège...

 

Dors !

Et vas vers les étoiles,

Mets tes petites ailes d'argent

Et fais le tour, le tour du temps,

Le tour du monde et de l'amour.

Restes sur tes nuages,

Ne sois jamais trop sage !

 

Rêve que tout est possible !

Et jamais n'oublie

Que je suis ta maman

Pour la vie, pour toujours

Et pour l'amour. (Une maman)

 

Arnaldo et Rose-Mary (parents de Christophe+, Belgique)

Chère maman de Michel,

Les années passent mais le souvenir et la souffrance sont tellement présent
dans notre vie

perdre un enfant quoi de plus illogique

Marianne, maman de Kevin

Montage réalisé par Dominique Honoré, papa de Catherine. Merci Nick

Chère Maman de Michel,

 En ce jour si douloureux, nous vous adressons un peu de douceur.

Les quelques photos montages que j'ai réalisés ont été faits avec une pensée affective

et pleine de douceur que je ne peux expliquer.

Tout ceci pour vous dire que je n'aurai jamais réalisé cela,

 sans un petit quelque chose qui vient, selon moi, de nos enfants.

 Nous sommes de tout cœur avec vous, en pensées et en prières.

 Nous vous embrassons,

 Parents de Catherine, 13 ans pour toujours ! 

   

Hé bonhomme,
 
T'avais même pas 8 ans lorsqu'un chauffard a mis fin à ta courte vie. Il a probablement jugé que tu ne devais pas rester plus longtemps parmi nous, alors que tu étais au début de tout, alors que tu n'avais encore rien pu faire de concret dans l'existence. Mais cela ne change rien : on t'a enlevé aux bras aimants de ta maman et rien que pour cela, j'en veux terriblement à cet abruti de conducteur. Qu'elle trouve ici un peu de réconfort, alors que je sais pertinemment que quelques mots, quelques lignes, ne seront jamais en mesure d'apaiser sa douleur et son chagrin.
Chère Maman, recevez toute mon amitié et ne pas vous connaître ne fait que renforcer ce sentiment de réconfort que je peux modestement vous offrir.
 
Albert GILLIQUET
Vice-président du GAR

Chère Jacqueline,

 Les années défilent mais rien n'altère jamais le souvenir de son petit ange, rien n'altère jamais la souffrance...

A chaque instant, sa présence, ses sourires, ses gestes....manquent.

Il faut alors trouver cette force qui permettra de tenir debout et d'entamer le combat en souvenir de son plus cadeau de la vie, son enfant...

Je suis profondément touchée par votre force et votre courage, essayez de ne jamais baisser les bras... Votre petit ange veille sur vous.

 Je suis de tout coeur à vos côtés et à votre disposition à chaque instant...

 

Bien à vous,

 Rachel MAGER

Psychologue Bénévole du GAR

0474/788069

rachelmager@yahoo.fr

 

 

Je remercie tous les parents qui m'ont envoyé des messages et je j'offre à ceux-ci ces petits mots : le fil n'est pas coupé. Pourquoi nos enfants seraient-ils hors de nos pensées simplement parce qu'ils sont hors de notre vue? Ils ne sont pas loins, juste de l'autre côté du chemin. 

 

 JACQUELINE (maman de Michel)

 

Retour au sommaire

Retour à la page d'accueil

 

Commentaires !

Hit-Parade