LE PARTAGE AU DELA DES FRONTIERES

 

Rencontre franco-belge (du 25 au 28 mai 2007)

Au-delà des frontières …

  Pour la toute première fois depuis sa création (en 2000), le GAR a organisé, en ce week-end de Pentecôte, une rencontre avec des familles françaises. Pour l’occasion, un gîte et un chalet avaient été loués pour 4 jours en Picardie, au « Camping des 3 sablières » au Crotoy (Baie de Somme).

  Inutile de vous dire combien cette rencontre fut riche en échanges et émotions, mais aussi, en rires. Car d’aucuns auraient pu croire que de telles réunions entre parents ne pouvaient que se dérouler dans une atmosphère lourde, triste, dans lesquelles le chagrin et la douleur allaient prédominer : il n’en fut absolument rien et si certains moments se prêtèrent effectivement à l’évocation des enfants disparus, on soulignera que nombreuses furent les périodes de franche gaieté, avec d’indescriptibles fou-rires (n’est-ce pas César ?).

  Nous sommes arrivés à destination le vendredi en tout début de soirée : Yvette (maman de Philippe) et Jean  accompagnés de leur petit-fils Simon, José et Janine (parents de Pascale), Monique (maman de Marcel) et Etienne, Patricia (maman de Grégory) et César, et Cécile et Jean-Pierre (parents de Frédéric) accompagnés de leur petit-fils Benjamin. Autres présences précieuses : celles de bénévoles dévoués tels qu’Albert, notre « vice dégarni » (il ne m’en voudra pas, enfin je l’espère), Clairy et Anne-Marie, ainsi que  Micheline. S’ils n’ont heureusement pas perdu d’enfants, ils nous ont permis de nous sentir intégrés parmi les autres, alors que nous pensons bien souvent, à tort ou à raison, que nous nous sentons différents. Nous ne pourrons assez les remercier pour leur empathie et la sincérité de leurs sentiments vis-à-vis de nous.

Un petit souper nous a réuni le vendredi soir et un repos bien mérité après les kms parcourus est venu mettre un terme à cette journée.

  Nos amis français venaient nous rejoindre dès le samedi,: Jean-Pierre et Denise (parents de Christophe), Guy (papa d’Emma) et Lili (maman d’Atta). Tous autour d’une table, un souper-barbecue favorisa les échanges, les conversations et l’expression des sentiments. Plus que jamais, nous avons pu  nous rendre compte que la souffrance n’a pas de frontière et que tous, nous nous comprenons dans le respect de l’autre. Un hommage fut rendu à tous les enfants partis trop tôt. Ceux-ci étaient représentés par des petites bougies et des fleurs. Ce fut un moment de réelle émotion et d’une rare intensité.

  Le dimanche, malgré le mauvais temps (seule la neige nous a épargnés !), nous avons pu partager quelques activités : longue (on comprendra) promenade en train à vapeur, ballade au port, … et un grand café bien fort pour nous réchauffer  Le soir, nous avons partagé un copieux plat de pâtes, avec une sauce maison façon Jean-Pierre : son succès (pas Jean-Pierre, la sauce !) fut tel que beaucoup en redemanderont la recette écrite. Bonjour aux calories avec les copieux desserts (éclairs au chocolat, tartes) aimablement apportés par Jean-Pierre et Denise Deroeux : comme d’habitude, certains ont fait la fine bouche (certainement pas par politesse mais plutôt par crainte du lest superflu) et d’autres en ont honteusement profité. Suivez mon regard …

  Le lundi matin, tout le monde (enfin presque) était sur le pont pour le nettoyage, l’heure du départ ayant sonné. C’est avec pas mal d’émotion que nous nous sommes dit « au revoir et à très bientôt sûrement ». Nous avons tous retiré beaucoup d’enseignements positifs de cette rencontre qui, sans nul doute, est à refaire l’année prochaine si toutefois les conditions le permettent (disponibilité des personnes, finances, ...).

Un mélange de sentiments, un espoir donné, des paroles d’amour, l’écoute de l’autre, des larmes et des rires mélangés, tout cela pour « eux », les nôtres et les vôtres partis prématurément mais qui  vivront éternellement dans nos cœurs.

Ce week-end a contribué à ce que chacun reparte muni d’un peu de réconfort, de force supplémentaire pour son propre combat, et de souvenirs inoubliables. C’est tout au moins ma conviction.

  Guy Helbert, le papa d’Emma, nous a remis, avant de prendre la route, un petit mot de quelques lignes :

  Cette rencontre Franco-Belge associative était importante pour Lili, Jean-Pierre, Denise et moi-même et elle a eu lieu , enfin !

Nous avons été profondément touchés par votre gentillesse, votre sincérité et votre amour pour les autres.

Ce Week-end a été riche en « émotions » en particulier pour nous tous qui avons subi la perte d’un être cher, notre enfant.

Nous tenons à vous remercier tous ici, plus particulièrement Cécile, Yvette, Albert, Jean-Pierre. Nous espérons vous retrouver en Belgique ou en France.

Nous vous souhaitons bonne continuation dans le « meilleur des mondes » et à bientôt.

Bonne route pour rentrer.

  Guy, papa d’Emma

 

J'ai également reçu un très beau message de Lili, la maman d'Atta

 

Ma chère Cécile,

                           Pour te peindre ma peine et ma détresse , je porte au cœur , du parfum de tristesse.

Soudainement s'est envolé le temps de ma jeunesse, à cause d'une femme en état d’ivresse !
Sous la lourdeur de solitude qui me pèse , le bel âge s'évanouit dans la poussière funeste.

En cheveux blancs , entre-temps, je le confesse, j’ai cueille la fleur de vieillesse !

La seule beauté de ma vie c’est ton soutien ton aide et ta gentillesse.

C’est mots n’est rien que ma reconnaissance que je t’adresse.

En te souhaitant bon vent favorable à ton parcours qui te reste.

Merci de m’avoir accueillie parmi vous avec la tendresse.

De mon cœur et mon sens, seule l'amitié est grande , tout le reste n’est que faiblesse !

Lili Maman d'Atta Oloumi.

www.attaoloumi.net

  Nous tenons vivement à remercier Yvette, principale organisatrice de ce Week-end et Guy, du côté Français, ainsi que toutes les personnes qui, d’une façon ou d’une autre, ont permis que ce séjour se déroule dans les meilleures conditions qui soient.

  Cécile Jacob - Présidente

Pour visionner les photos de  notre séjour : cliquez ICI

Commentaires !

 

Retour au sommaire

Retour à la page d'accueil

Hit-Parade