MEMORIAL LAURENT  CARLIER

 

Le 18 juin 2002, Laurent décédait accidentellement lors d'un accident de la route sur le chemin du retour du travail.

Le 22 juin, lors de ces funérailles, ses copains qui évoluaient avec lui dans l'équipe de l'AEP, et qui étaient présents aux funérailles, avait demandé à sa compagne de pouvoir mettre sur son cercueil le maillot frappé du numéro 2, avec lequel Laurent avait joué pendant ces 5 années de présence dans l'équipe. Ses copains étaient très émus, tout comme les centaines de personnes présentes ce jour là, et qui prouvaient que Laurent était un garçon très apprécié .

Après avoir conduit Laurent à sa dernière demeure, ses copains, sous le coup de l'émotion, émirent l'idée d'organiser quelque chose en sa mémoire.

Quelques mois plus tard, cette idée n'était pas restée lettre morte à la poste, et avec l'accord de sa compagne et de la famille, fut lancé l'organisation du premier mémorial Laurent Carlier, dont le bénéfice serait remis à la famille.

Cette première édition se déroula de manière symbolique, à l'Institut Albert 1er, là où les parents de Laurent étaient concierge, et où il vécut de nombreuses années.

Vu le succès de cette première édition, il fut décidé de remettre le couvert l'année suivante, mais vu l'exiguité des installations pour accueillir tout ce monde, nous nous sommes dirigés vers le Patro.

Il ne nous restait plus qu'à définir, à qui les bénéfices de cette journée serait remis. 

Après de nombreuses et longues recherches, nous avons fixé notre choix sur les associations Parents Enfants Victime de la Route et Groupement pour l'Action Routière, qui  nous semblait la plus représentative.

Autant dire que nous ne regrettons pas notre choix, et ce 18 juin nous avons donc pu remettre le bénéfice intégral de cette journée à cette association.  

En espérant que pendant de nombreuses années, nous pourrons encore organiser ce mémorial, afin de ne pas oublier Laurent.


 

Quand les familles de victimes soutiennent les associations.

  Cette journée ensoleillée a connu un vif succès de participation au Tournoi de mini-foot et a attiré un nombre considérable de visiteurs de tous horizons, ce succès rejaillissant bien entendu sur notre stand. Le public a ainsi été en mesure de prendre connaissance de nos activités en matière de victimes de la route, mais aussi – nous l’espérons tout au moins – de mesurer l’ampleur de notre tâche quotidienne : réduire le nombre de victimes d’accidents est bien là l’essentiel de nos préoccupations. La prévention compte aussi parmi ces dernières, vous l’aurez compris.

             

     Laurent,

Cela fait deux ans que tu nous a quitté,

Cela fait deux ans qu tu nous manques.

Deux ans où nous ne cessons de penser à toi

C'est pourquoi, nous avons voulu que chacun te garde dans sa mémoire.

en organisant le Mémorial qui porte ton nom.

Tu nous as quitté, mais tout comme tu étais apprécié,

dans ta vie familiale, professionnelle, quotidienne et sportive,

nombre de tes amis t'apprécient encore aujourd'hui,

bien que tu ne sois plus là pour le voir.

La preuve en a encore été donnée le 15 mai dernier,

via une présence massive de toute ta famille, tes collègues, tes amis.

Comme nous l'avons promis ce maillot frappé du numéro 2,

que tu as emporté avec toi, n'a plus jamais été,

et ne sera plus jamais porté par tes équipiers.

Et tout comme nous l'avons promis à Emmanuelle, nous te parlerons

pas de toi au passé, car dans nos coeurs tu es toujours présent.

Comme nous l'avons dit à ton papa, ce 18 juin, jour anniversaire

de ta disparition, NOUS TE T'OUBLIERONS JAMAIS.


Pierre

Mais si  « prendre connaissance » est certes une chose importante, il demeure qu’être sensibilisé à cette problématique en est une autre ; et très sincèrement, nous pensons avoir, auprès de vous, atteint ce double objectif.

    

Les membres du GAR présents sont particulièrement fiers et heureux d’avoir été en mesure de tisser de réels liens d’amitié avec la plupart d’entre vous ; les conversations, à la fois empreintes de sympathie et de sérieux, nous ont profondément touchés et nous avons décelé en vous des personnes dont la gentillesse et l’amabilité ne sont  en rien affectées par le drame qu’elles ont connu.

        

Que dire aussi au sujet de cette offre précieuse que vous nous accordez en nous octroyant le montant des bénéfices de cette Journée ? Il s’agit pour nous d’un formidable encouragement qui nous rassure sur le bien fondé de nos activités ; c’est face à des gestes semblables, rares sachez-le ! , que nous mesurons l’incroyable fossé existant entre des personnes touchées et les Pouvoirs publics, profondément sourds devant la détresse et le chagrin de certains.

      Merci encore pour votre générosité, merci pour les victimes de la route et leurs proches. Votre soutien nous aidera plus que probablement à faire en sorte que le nombre de drames régresse : vous qui avez été directement touchés, n’est-ce pas finalement votre vœu le plus cher,

Albert Gilliquet - vice président.

Poème écrit par un des joueurs et lu lors de la remise des prix du Mémorial Laurent Carlier du 15 Mai 2004.



Cela fait déjà 2 années

Que Laurent nous a quitté.



Nous, les joueurs de l'A.E.P.

On ne t'a pas oublié.



Cette journée souvenir

Nous fait un immense plaisir.



De vous voir si nombreux

On ne peut être qu'heureux.



En ton nom, nous donnerons

Les bénéfices aux associations.



Laurent, même si tu es loin

Tu continues à faire le bien.


     Nous ne voudrions pas terminer ce reportage sans vous signaler qu'au départ, les bénéfices du Mémorial étaient destinés à deux associations : Le GAR et PEVR.

Parents d'Enfants Victimes de la Route (PEVR) a fait don de sa part au Groupement pour l'Action Routière.

Chère famille, nous sommes de tout coeur avec vous et Laurent dans notre coeur.

Cécile Jacob.

Pour visionner les photos, cliquez ICI

Retour au sommaire des reportages

Retour à la page d'accueil

Hit-Parade

Commentaires ! Groupement pour l'Action Routière -Fondation Frédéric Jacob