LES POEMES DE PATRICIA-MAMAN DE GREGORY

Patricia est une maman désenfantée de son fils unique Grégory, victime de la route. Nous la remercions de nous permettre de publier ses très beaux poèmes.

Si vous souhaitez un de ces poèmes, merci de nous en faire la demande

 

Un poème de Patricia dédié à notre vice-président Albert Gilliquet et lu à la chapelle le 28 mars 2008

 

AMI, QUI ES-TU?

 

Un ami, mais qu'est-ce?

Un ami, c'est celui qui reste,

quand les autres s'en sont allés.

C'est celui qui peut tout changer,

d'un seul mot, d'un seul geste et

qui jamais nous laisse dans la détresse.

 

Un ami, c'est celui qui te connais,

sur le bout des doigts.

Et mieux que toi-même,

sur le chemin de l'espoir et de la foi.

Dans un pays où coulent le miel et le lait.

 

Un ami, d'un seul de ses sourires,

te fais rire aux éclats et si une larme

perle ses yeux tu es malheureux.

Même complétement à plat,

l'amitié surmonte le pire.

 

Un ami n'a pas peur de la séparation,

car il sait rester le même au delà des

distances, il est le gardien de tes espérances.

Pour toi il récolte et il sème,

pour te combler de son affection.

 

Merci Beb pour tous ce que tu fais pour nous

et les autres.

 

Patricia (maman de Grégory)

                                        

Tu peux partir.

Tu resteras toujours présent dans ma vie

Avec tout ce que tu m' as donné, enseigné,

témoigné...

L' avenir à le pouvoir de nous éloigner

Physiquement, mais il n' a pas la force de

Me priver de ce que j' ai reçu de toi.

Peut-être m' obligera-t-il à t 'apprivoiser

Dans une nouvelle présence, mais jamais

Il ne m' interdira de me réjouir de ce

Que je conserve de nous .

Rien, non rien ne peut altérer ce que nous avons

vécu de beau ensemble.

Les relations sont comme des rêves :

Elles meurent seulement le jour

Où on les abandonne.

Tu es parti, mais tu habites ce que je

Suis devenu.

Et je garde au fond de mon coeur

l' espérance de tes bras dans notre

Ultime rencontre.

 Patricia (maman de Grégory)

AMOUR INDÉFINI

Lettre d'un papa à son enfant

Chaque fois que l'on me demande où  vais-je chercher cette force

Je ne sais rien répondre d'autre que c'est toi mon enfant qui me l’apporte

Quand je me lève le matin, c'est toi qui éclaires le soleil

les portes de ton coeur sont plus grandes que celles de l'univers

De tes absences, de tes soupirs, d'un sourire qui ne vient pas

Je pourrais mourir pour ça.

Quand je rêve de toi c'est comme une caresse

J’inventerai de nouveaux rêves venant de ses plus grands silences

Chacun de ceux-ci valent la plus belle des danses

tu es mon étoile et pour toi je serai mieux qu'un berger

pour la protéger de la meute qui veut me l'arracher

Pour toi j'inventerai des caresses

pour que jamais nos coeurs soient en détresses

Depuis ton départ je crois aux anges

Moi qui croyais que la source de mon coeur étais à jamais tarie

mon enfant quand je pense à toi l'amour à de nouveau jaillit

Réponse de l'enfant

Souvent tu te demandes ce que je suis devenu

Je te répondrai simplement, que je suis un ange

personne ne me voit plus... peut-être suis-je

caché par la brume de tes pleurs?

Je suis un ange, qui erre dans les ruelles de l'amour

sans jamais trouver le chemin, celui ou le coeur se

réveille, car un jour j'ai quitté sa banlieue

un peu plus loin, un peu plus vieux

loin de ton coeur et de tes yeux

Je m'en vais droit devant et pas à pas

pour ne plus écouter le chant des sirènes

Loin de ce monde j'ai fuis

et pour moi il est bien trop tard

c'est pour cela que j'écris ce poème de fortune

pour graver à jamais mon histoire sur les dunes

par le vent balayés, partage mes pensées

car si un jour tu croises un ange

donne lui une chance, ouvre lui ta porte

pas celle près du feu, qui le sauvera pour un hiver

mais celle du coeur, là ou la flamme ne s'éteint jamais

alors mon papa sache que je suis à tes côtés

je suis ton ombre pour éviter que tu ne tombes

chacun de tes sourires je verrai et là je saurai que

j'ai bien fais, je te promet mon papa on se retrouvera

Patricia - Maman de Grégory

Vous ne pouvez pas créer le nouveau en demeurant

immergé dans l' ancien.

Un nouveau-né ne peut demeurer attaché à sa maman.

Le cordon ombilical doit être coupé afin qu' il devienne un

être autonome.

Il est de même avec cette vie spirituelle.

Une fois que vous avez mis le pied sur le chemin

Spirituel et que vous avez décidé de vivre selon les

Voies de l' Esprit, vous devez faire une coupure nette

Avec votre ancienne manière de vivre.

Vous ne pouvez pas avoir un pied dans chaque monde.

Le choix vous appartient.

Ne revenez pas sur ce choix.

Avancez sans cesse.

C' est quand la marche est rude que vous pouvez

désirer fortement les soi-disant " bons vieux jours"

Et vouloir retourner en arrière.

Il n' y a pas de retour en arrière possible dans cette

Vie.

Un bébé ne peut pas retourner dans le sein de sa mère quand

La vie lui devient trop pénible, un poussin ne peut retourner dans

Sa coquille, ni un papillon dans sa chrysalide.

La vie ne peut retourner en arrière.

Elle doit aller en avant, toujours en avant.

 Je vous embrasse très fort

 Patricia (maman de Grégory)

 

VOYAGE INACHEVÉ

 

Après des années de voyages inachevés

A la recherche du bonheur perdu

Ma route s' est arrêtée depuis ton départ

L' ultime escale, la fin de l' errance peut-être

Pourtant avant que je n' ose rompre le silence

S' est passé de longs mois d' espérances

Depuis que ton sourire est resté dans mon coeur.

J' ai retrouvé la joie et la gaieté

Le meilleur chemin vers le "bonheur"

C' est avec toi que j' aimerais voir s' écouler ma vie

Et trouver le bonheur que tout le monde envie

En remerciant tous  les jours le destin

De m' avoir accordé ta main de t' avoir mis sur mon

chemin, trop court hélas

C' est  en entrant dans mes souvenirs que je

Trouverai de nouveau la joie de vivre...

Je sais que je suis impatiente, mais le bonheur

Je ne veux pas le laisser filer maintenant

C' est ton sourire que je veux revoir tous les matins

C' est dans ton coeur que j' aimerais poser mes valises

Dans tes yeux que je veux lire le bonheur

Dans tous mes regards je veux que tu vois

l' amour que je te porte

Et c' est ta main dans la mienne

Que l' on regardera grandir le bonheur que

Nous retrouverons dans ton monde

 Patricia (maman de Grégory)

 

COURAGE, un jour passé... un pas vers notre enfant

                                                           Maman Chérie

 

                               Quand tu te questionnes sur le sens de la vie et de l’amour,

Sache que je suis là, avec toi;

Ferme les yeux et sens mon étreinte

Dans la douceur de la brise qui caresse ton épaule.

 

Quand tu te demandes si tu me reverras un jour,

Apaise tes doutes pour m’entendre :

Je suis le murmure des cieux

Qui parle de ton amour.

 

Quand tu perds toute notion de toi-même,

Quand tu te demandes qui tu es et où tu vas,

Ouvre ton coeur pour me voir :

Je suis l’étincelle dans la voûte étoilée qui te sourit,

Celle qui illumine la voie de ton cheminement,

 

Quand tu te réveilles le matin

Sans aucun souvenir de tes rêves,

Mais avec une impression de bien-être et de sérénité,

Sache que j’étais avec toi

À Combler ta nuit de ma présence.

 

Quand tu te languis dans les vestiges de ton chagrin,

Quand la plénitude et l’intégralité de semblent inaccessibles,

Pense à moi,

Sache que je suis là, avec toi,

Que je te touche à travers les larmes de tes amis

Qui cherchent à apaiser ta douleur.

 

Comme le lever du soleil qui illumine le ciel du désert,

Dans la gloire saisissante de la vie, éveille ton esprit.

Pense aux moments que nous avons partagés

Trop brefs mais O combien intenses,

Au temps où tu ne doutais pas que nous étions ensemble où

Tu ne doutais pas de ton destin

 

Sache que Dieu a crée ces moments dans le temps

Juste pour nous.

Maman chérie, je suis toujours avec toi.

Et en ce jour, je te souhaite avec tout mon amour, mon coeur,

Une bonne fête.

 

_ TON ENFANT _

 

Patricia (maman de Grégory)

REtour au sommaire des poèmes

Retour à la page d'accueil

 

Commentaires !

Hit-Parade