IL TE MANQUE

 

 

                                                       C’est un visage que tu vois tous les jours.

 

Puis, soudain, il disparaît.

 

Il devient un souvenir bien gardé dans ton cœur.

 

Souvent, quand tu penses à lui, tu pleures

 

Rassure-toi, ce n’est pas une faiblesse

 

Il te manque terriblement

 

Il est ailleurs, pas ici

 

Ne le cherche plus, il est parti

 

Dans un endroit apaisant

 

Loin de la misère des gens

 

Mais il te manque encore et toujours

 

Cela, jusqu’à la fin de tes jours

 

Et tes dures souffrances

 

Que personne ne semble comprendre

 

Rongent amèrement ton existence

 

Malgré tout tu continues d’attendre

 

Ce petit soleil de ta vie

 

Qu’on t’a enlevé trop tôt

 

Cherche-le plutôt

 

Dans chaque petit bonheur de la vie

 

Ce poème a été écrit par Manoëlle, la cousine du petit Maxence

Afin de préserver ce texte, il vous est impossible de le copier, pour l'obtenir, adressez-moi votre demande

 

Commentaires !

Retour au sommaire

Retour à la page d'accueil