PRESENTATION ET ACTIONS DU G.A.R.

 

SERVICE ASSISTANCE GAR

En collaboration avec les forces de l’ordre et les parquets, une aide dans l’urgence aux familles de victimes de la route – Une prise en charge directe au moment de l’annonce du drame.

Tout simplement : Le cœur ouvert et les bras tendus.

L’ASSISTANCE AUX FAMILLES DE VICTIMES DANS L’URGENCE

      Lorsque les forces de l’ordre sonnent à votre porte, l’angoisse est déjà là.

Et soudain, tout s’écroule, c’est l’abattement, la révolte, la panique, le chagrin… On n’y croit pas, l’impensable nous tombe dessus ! Et les policiers s’en vont, car le devoir les appelle.

Que faire ? Nous sommes perdus, mais notre priorité première, c’est notre enfant, notre proche : il faut vite le rejoindre, où qu’il soit. C’est un cauchemar, nous allons nous réveiller, il nous faut le tenir dans nos bras !

Alors, on se dépêche, on sort la voiture – très vite, trop vite -, on se rend à l’hôpital ou à la morgue, l’espoir au ventre ; c’est sûrement une erreur. Les larmes coulent et nous roulons, sans trop savoir comment.

Quand nous arrivons, le verdict tombe, impitoyable. Nous voulons le voir ! Mais il y a des formalités à accomplir, comment faire, ça fait trop mal. Si notre enfant, notre proche est blessé, il nous faut le voir impérativement, se renseigner sur son état, toute cette paperasserie, que de temps perdu, des minutes si précieuses où nous ne sommes pas auprès de notre enfant, de notre proche,  nous devenons agressifs. Quand le drame survient, c’est malheureusement la triste réalité des choses

Ne restez pas seuls. La plupart de nos bénévoles ont perdu un être cher dans un accident de la route. Ils peuvent vous comprendre et tout entendre.

NOTRE BUT

En étant à vos côtés après le départ des forces de l’ordre, nous voulons en priorité vous ouvrir nos bras et notre cœur. Remplir à votre place toutes ces formalités dont on n’a que faire dans ces moments-là, donner pour vous des appels téléphoniques et veiller surtout à ce que vous revoyez votre enfant dans le plus grand respect. Si vous le souhaitez, nous nous rendrons avec vous au plus vite au chevet de votre enfant s’il est blessé, puis nous nous occuperons du reste.

En toute sécurité, nous pouvons vous véhiculer afin de ne pas mettre vos vies et celles des autres en danger ; vous pourrez ainsi laisser aller vos pensées vers l’être qui vous est si cher.

Jamais, nous ne nous imposerons à vous.

Si vous souhaitez notre présence, formez ce numéro ou, s’il n’y a pas d’assistante sociale disponible,  demandez aux policiers de le faire : nous serons chez vous dans les meilleurs délais, que ce soit le jour ou la nuit, la semaine ou le week-end.

087/22 14 31

0491/228 408

CE SERVICE EST ENTIEREMENT GRATUIT

 

LE ROUTY SERVICE GAR

Un service de retour à domicile pour tous – Des chauffeurs bénévoles recrutés suivant les meilleurs critères de sécurité – Une organisation simple et efficace

ROUTY = SECURITE

Pourquoi un service de retour à domicile le week-end pour les discothèques, les bals et les soirées diverses ?

  Chaque semaine, les chiffres montrent que le problème de la sécurité de nos jeunes sur les routes durant les week-ends est loin d’être résolu. Il est donc plus que temps de réagir en essayant de responsabiliser et sensibiliser en premier lieu les patrons de discothèques ainsi que les organisateurs de soirées, puis de changer les mentalités en matière de roulage.

  Nous avons le devoir de nous mobiliser quelque chose pour que les journaux du lundi n’annoncent plus qu’un jeune, revenant d’une soirée, d’un bal, d’une fête de famille,… ou sortant d’une discothèque, se tue au volant de sa voiture, en n’oubliant pas que les jeunes ne sont pas les seuls concernés.

Ensemble, refusons que ce carnage continue.

Le grand souci est que des jeunes (ou moins jeunes) ne prennent place dans un véhicule conduit par un chauffeur inapte en raison de l’alcool ou d’autres substances. En effet, faute de moyen de transport, il montera dans cette voiture pour rentrer chez lui, et souvent sans se rendre compte de l’état du conducteur. Nous ne saurions également qu’encourager les jeunes à désigner une personne qui ne boirait pas lors de la sortie afin d’être apte à les reconduire.  Il est également désolant de constater que certains patrons de discothèques se permettent dans leurs établissements tout et n’importe quoi pour faire de l’argent ; pensent-ils à nos jeunes ? Dans quel état sortent-ils de chez eux ? Ils font de la vie de nos enfants un commerce.

Soulignons aussi les « les honorables pères de familles » qui, lors de réunion, séminaires, dîners d’affaires ou tout simplement lors d’une petite fête en famille sous prétexte d’avoir X années de conduite, prennent le volant imbibés d’alcool, embarquant avec eux femmes et enfants, collègues de travail dans d’autres cas. Ce sont eux que vous risquez de rencontrer malencontreusement et qui tuent sur les routes. On pourrait qualifier un tel comportement d’homicide volontaire avec préméditation. La délinquance routière n’est pas le privilège des jeunes.

Fort heureusement, depuis peu, des initiatives sont prises par les pouvoirs publics afin d’organiser des retours à domicile en toute sécurité. Pensons aux Noctambus du TEC pendant le réveillon de la Saint-Sylvestre et de certains partenariats public-privé ( TEC- Discothèques) durant l’année.

Notre Association peut toujours apporter son aide pour organiser des retours à domicile.

N’hésitez pas à faire appel  au ROUTY SERVICE GAR, Nous tâcherons d’y répondre avec les moyens dont nous disposons.

  087/22 14 31 – 0491/228 408

                                    La vie d’un être humain n’a pas de prix !!!

 

SERVICE PREVENTION GAR

 Dialoguer avec les jeunes dans les écoles après vision d’un DVD – Responsabiliser et faire prendre conscience au maximum des dangers de la route et du comportement à adopter en sortie – Contact avec les comités de parents.

Une règle à appliquer : le respect des autres et de soi-même sur la route.

 Enseignement – Conférences

Pourquoi la nécessité d’une prévention dans l’enseignement ?

  Notre asbl désire développer une formule de prévention routière au niveau de l’enseignement secondaire et supérieur. Mais il nous semble primordial d’essayer de faire prendre conscience des dangers sur la voie publique ; il faut leur montrer les dégâts qu’ils peuvent occasionner par une conduite irresponsable, en état d’ivresse, d’absorption de produits toxiques et de boissons énergisantes. Il ne s’agit pas de leur faire la morale, ni de se poser en autorité, mais bien d’établir avec eux un dialogue constructif qui les pousse à réfléchir sur leur façon d’organiser leurs sorties dans le respect d’eux-mêmes et des autres. Il nous semble souhaitable également de pouvoir toucher les parents, car il s’agit aussi d’un problème d’éducation. Les parents sont les modèles de leurs enfants. Un jeune qui voit régulièrement son père ou sa mère conduire en état d’ivresse, ou adoptant une conduite agressive, négligeant les règles élémentaires du code de la route le reproduira nécessairement : il jugera ce comportement normal.

  Organisation

  Nous avons de nombreuses demandes de la part d’écoles. Diffusion d’un DVD réalisé par nos soins suivi d’un dialogue constructif avec les étudiants sans pour autant les juger. N’oublions pas « il n’y a pas que les jeunes qui tuent ». Nous souhaitons prolonger cette expérience aux comités de parents en collaboration avec les écoles.

Ce que nous souhaitons, c’est faire changer, ne fusse qu’un peu, les mentalités, et démontrer que celui qui ne reprend pas le volant lorsqu’il a absorbé de l’alcool adopte un comportement viril et non le contraire.

Le monde dans lequel nous vivons a tendance à mettre en évidence un comportement machiste ; celui qui ne correspond pas aux normes reste un individu dont on se moquera. C’est cela qui doit changer.

Prévention dans les écoles primaires

Chacun cherche à protéger son enfant, notamment en le conduisant en voiture. Mais le protéger, c’est aussi lui apprendre à se débrouiller dans la circulation, à se déplacer dans la plus grande sécurité possible.  

Dans l’apprentissage de la circulation, l’imagination joue un grand rôle : inutile de donner à son enfant des conseils si l’on bondit sous le nez d’une voiture pour traverser ou que l’on traverse systématiquement au rouge.

Il s’agit particulièrement, d’apprendre aux enfants (de 6 à 12 ans) qui fréquentent les écoles primaires à se déplacer en sécurité sur le chemin de l’école, ceci par l’intermédiaire d’une borne interactive et du personnage « BOBBY » que compose le programme informatique. L’enfant est par ce biais confronté aux différentes situations qu’il est lui même susceptible de rencontrer sur le chemin de l’école et/ou celui du retour à la maison.

A chaque obstacle que rencontre BOBBY, l’enfant est interrogé sur le bon comportement à adopter. Le concept BOBBY constitue un programme d’apprentissage de la sécurité routière tout à fait complet, avec un matériel didactique d’avenir, qui permettra à l’élève de poursuivre deux objectifs ; l’un pour une sécurité optimal sur le chemin de l’école, et l’autre, de se familiariser avec l’informatique.

Le fonctionnement sur le terrain.

Concrètement, notre association tient un agenda afin de pouvoir réserver des séances d’initiation à la sécurité routière avec « BOBBY » au profit des écoles primaires. Cette initiative a rencontré depuis l’année 2004 un réel succès. Les séances doivent être préalablement réservées par les professeurs et/ou la direction des écoles. Par ailleurs, le GAR asbl intensifie ses prestations avec BOBBY vers le public (stands de prévention), afin de mieux découvrir la borne interactive et son programme informatique tellement riche, que personne ne saurait passer à côté sans y prêter attention. En ce qui concerne en effet la base du projet – la protection des enfants qui se rendent à l’école chaque jour. – BOBBY- mérite une médaille pour l’apprentissage qu’il donne à ces petits bambins.

Un dossier spécifique peut-être obtenu sur simple demande : Cecilejacobgar@skynet.be – 087/22 14 31 – 0491/228 408

Ghislaine Colpaert : guigui591@hotmail.com – 04/339 14 19- 0498/48 24 83

 

   Au-delà de l’enseignement

  Notre initiative est aussi accessible  aux mouvements de jeunesse, scouts, patronages, associations, centres culturels, communes, etc.

 

  SERVICE INFRASTRUCTURE ROUTIERE GAR

 Une étude  des points d’infection sur nos routes – Pascal NIVARLET (Vice-Président) du GAR s'efforce de faire remarquer aux Communes et aux autorités compétentes les situations troubles sur les routes (points noirs).

Utilité et but

Trop souvent, les accidents très graves trouvent leurs causes dans la mauvaise infrastructure des routes, des limitations de vitesse non adaptée, des carrefours dangereux, des passages pour piétons mal situés, des abords d’écoles non sécurisés, des mauvaises voiries, etc. Dans le cadre de la sécurité routière, Il est donc primordial de prendre en compte ces facteurs de risque et d’y remédier rapidement. C’est une des activités de Pascal Nivarlet, vice-président, qui nous apporte également son soutien lorsqu’il y a de trop fréquents accidents au même endroit.

 

  Pour tout renseignement : 0495/76 36 70

 

Retour à la page d'accueil         Hit-Parade