J'ai oublié de te dire

Jean-Carl, je sais que tu dors, mais.....

J'ai oublié de te dire tout ce que j'avais à dire ce jours-là.

J'ai aussi oublié de te dire tellement de choses que je vais te dire aujourd'hui.

J'ai oublié de te dire que tu es et resteras notre Grand, notre premier Petit, notre référence, notre insurmontable chagrin.

Un chagrin d'amour, non, une déchirure, un vide, un gouffre où nous nous sommes précipités ou peut-être réfugiés.

C'est vrai, nous sommes toujours là, mais nous vivons à l'ombre de ton soleil.

J'ai oublié de te dire que tu dois nous aider parce que tu es toujours là, avec ta chère famille, tes vrais amis et avec moi sans Toi.

J'ai oublié de te dire que tu as été notre premier coup de foudre, mais je dois aussi te dire que tu resteras notre "un peu trop peu..."

J'ai oublié de te dire que je déteste cette pierre noire avec ton nom gravé dessus, mais je dois aussi te dire que ta dernière maison est chez nous, avec nous et qu'elle restera toujours au centre du monde.

J'ai oublié de te dire que je t'aime à l'infini et que nous tous, nous t'aimons au-delà de l'Eternité.

j'ai oublié de te dire que nous avons tous encore pas mal de choses à te dire.

Ta maman.

Ce texte est celui d'une maman pour son fils. si vous souhaitez l'obtenir, faites en la demande s'il vous plait.

Commentaires !

Retour au sommaire des poèmes

Retour à la page d'accueil