BILAN ROUTY SERVICE 2007-2008

 

ROUTY SERVICE 2007-2008

Bilan

Le Routy Service (retour à domicile) 2007-2008 du GAR a très bien fonctionné, merci. Oui, notre service de retour à domicile, organisé pour la 8ème année consécutive (ce qui n’est pas rien pour une aussi modeste asbl) a ramené chez elles 148 personnes qui avaient picolé, pas excessivement certes mais suffisamment pour devenir « hors-la-loi de la route ». Nous nous félicitons de cette prise de conscience qui semble se développer auprès des conducteurs qui sortent et qui savent qu’ils vont consommer : en effet, n’oublions pas que le recours au GAR pour rentrer chez soi lors de la St Sylvestre n’est possible que moyennant inscription préalable. Ceci impose au moins que les personnes concernées aient réfléchi à ce qu’elles allaient faire et prennent finalement la décision de ne pas conduire. C’est bien, bravo aux jeunes et moins jeunes qui ont opté pour la sécurité, la leur bien sûr, mais aussi celle des autres.

Les bénévoles

Le Routy Service donne lieu à un problème récurrent et crucial : en effet, vous imaginez certainement que notre asbl déborde de demandes de personnes susceptibles de nous aider. Même pour tenir un stand, ce n’est pas évident. Alors, lors d’un réveillon (surtout celui de la St Sylvestre ), … Bien sûr, il nous parvient quelques demandes par-ci par-là, mais le gros de la troupe (c'est-à-dire conducteurs et passagers) est constitué des « habituels », ceux qui font cela depuis des années et en lesquels nous avons pleine confiance. Leur nombre est évidemment fonction du nombre de véhicules que nous sollicitons auprès de D’Ieteren (5 voitures prévues = 10 bénévoles). Mais attention, ne conduit pas qui veut : en effet, les véhicules (des VW multiplaces type Caravelle et Sharan) dont nous disposons coûtent la bagatelle d’environ 30-35000€, ce qui représente quand même bonbon aux mains « d’un p’tit nouveau ». De plus, conduire n’est pas tout : outre le fait que la prestation ne soit  pas rémunérée, il importe de respecter les règles du code de la route, que le conducteur ne réponde pas aux invitations des fêtards à «prendre un verre avec eux » (ça existe, ce n’est ni le fruit de mon imagination, ni de la science-fiction), qu’il soit aimable et prêt à aider les plus âgés (c’est haut, ces autos), … Bref, un tas de choses que les personnes faisant appel au GAR sont en droit d’attendre, même si le service est gratuit. Une petite chose encore : faut pas être planté face à un noceur qui a un peu trop descendu et il s’agit, sans (trop d’) énervement, de faire régner le calme dans l’habitacle, ce qui n’est pas toujours évident !

Quoiqu’il en soit, qu’ils reçoivent TOUS nos plus sincères remerciements : penser aux autres au cours d’un Réveillon et faire l’impasse sur leur propre amusement ne sont pas le moindre de leurs mérites. Et dire qu’ils ne sont même pas payés !

Contrôles de police

Contrairement à une désormais presque vieille habitude, je ne vais pas à nouveau passer inutilement mon temps à regretter l’absence des contrôles policiers : nous avons effectivement vu des représentants de l’ordre mais ils avaient été appelés en renfort pour quelques incidents dans une salle à Aubel (encore !). Oui, là, ils étaient nombreux, ç’en était presque impressionnant. Mais sur la route … Pourtant, à bien y réfléchir, notre Présidente en personne a bien été contrôlée : lorsqu’ils ont eu entendu l’explication de Cécile quant au transport de personnes, ils ont compris que la conductrice ne pouvait avoir bu. Et ma foi, ils avaient bien raison ... Une seule conclusion à ceci : n’écoutez pas ce que l’on dit à la radio, ne tenez pas compte des spots télévisés qui insistent sur le nombre accru de contrôles, que les flics vont cogner dur, ignorez la campagne Bob avant la St Sylvestre , roulez même si vous avez bu lors du Réveillon, vous risquez seulement de vous blesser ou de vous tuer, ou quelqu’un d’autre. Et si vous êtes responsable d’un grave accident, vous ne serez peut-être même pas condamné : comme disait Coluche, « j’ai des noms !».

 

Conclusion

Comme d’habitude, nous pensons que si nous n’avons épargné qu’une seule personne en lui évitant l’accident grave, nous sommes les plus heureux du monde. Nous rééditerons notre action parce que cette édition-ci a été des plus réussies, peut-être la plus utile de toutes. Nous continuerons parce que nous savons que les personnes qui sortent auront de plus en plus envie de se faire reconduire et que par conséquent, nous répondons à une demande réelle et ce, dans un souci de sécurité. Bien entendu, le public pourra toujours – probablement tout au moins- compter sur les RYD et les Noctambus : contrairement à ce qui est généralement répandu, nous ne sommes pas concurrents mais complémentaires. Notre organisation a certainement ses propres failles  mais au moins, nos délais d’attente sont minimes et respectés, et nous ne laissons personne sur le carreau, comme ce fut le cas à Clermont pour les 2ièmes cités.

Nous espérons que nos principaux sponsors (D’Ieteren et Q8) se disent qu’une telle initiative, venant de surcroît de bénévoles, contribue à réduire le nombre d’accidents graves sur nos  routes lors d’une soirée à risques  et qu’ils  nous renouvelleront encore leur confiance.

Albert GILLIQUET

ps : il reste bien des choses à dire mais vu l’habituel manque de place, j’évite des soucis à la Présidente

ARTICLES DE PRESSE

 

La Meuse

 

Le jour-Le courrier

 

La Quinzaine 1

 

La Quinzaine 2

 

 

 

 

BILAN ROUTY SERVICE 2006-2007

 

ROUTY SERVICE 2006-2007du GAR : à l’heure du bilan

 

 

Ce réveillon de la St Sylvestre était le 7ème organisé par le Groupement pour l’Action Routière. Avec 6 véhicules qui circulaient pour des destinations diverses (Malmedy, Liège,  Grâce-Hollogne, Loncin, Beaufays, Jupille, Ensival, Pepinster, Clermont, Limbourg …), nous pouvons conclure que le bilan est assez positif puisque pas moins de 145 fêtards ont été reconduits sans encombres. Ce n’est pas mal, d’autant que les voitures ont toutes circulé sans arrêt ou presque et ce, de minuit à environ 7h.. Il faut dire que les conditions météo étaient relativement favorables puisque seuls pluie et vent étaient de la partie.

Les chiffres sont une chose, la réalité en est une autre. En effet, alors que nous nous interrogeons très fréquemment quant à la rareté des contrôles de police, nous avons remarqué, et particulièrement cette année, que les représentants de l’ordre étaient présents dans d’autres activités : ils étaient en effet, le plus souvent, dépêchés dans des soirées transformées en lieux de castagne pour intervenir ou tenter de tempérer des esprits échauffés par l’alcool. Ce n’est évidemment pas une excuse à l’absence de contrôles sur les routes (aucun pour nous cette année encore !), mais force nous est de constater que la mentalité des gens, et plus précisément celle des jeunes, est en train de changer : on ne sait pratiquement plus se rendre quelque part sans entendre parler de bagarres, de rixes, de  règlement de compte, .... C’est grave.

  Par ailleurs, nos bénévoles, qui se dépensent sans compter pour venir efficacement en aide au public, ont constaté un très vif mépris de la part de certains au égard à leur mission, à leur travail : plusieurs fois, ils se sont rendus dans des endroits – parfois éloignés- pour s’entendre dire « vos gens sont partis, ils ne vous ont pas attendus », alors que, dans la très grande majorité des cas, nos équipes se font un devoir d’être ponctuels. C’est vraiment faire peu de cas de leur investissement personnel. Nous le regrettons amèrement.

Enfin, dernier détail mais significatif ; s’il est acquis que le service rendu est gratuit, il n’en demeure pas moins que si beaucoup disposent d’un impressionnant budget pour la fête, ils deviennent subitement très avares ou démunis lorsqu’il s’agit de donner gracieusement un « pourboire » aux équipages, argent totalement redistribué à une association qui leur vient pourtant en aide,

Cet ensemble d’éléments remet sérieusement en question cette initiative et à l’heure d’écrire ces lignes, il n’est pas du tout certain que l’initiative sera reconduite une 8ème fois. Préserver des vies oui, mais pas dans n’importe quelles conditions : le bénévolat pour les autres a ses propres limites …

Albert GILLIQUET, Vice-président du GAR 

ARTICLES DE PRESSE

Le jour-Le courrier :

La Meuse 1 :

La Meuse 2 :

Les photos :

 

    

 

 

ROUTY-SERVICE 2003-2004

Le bilan

 

Pour la quatrième année consécutive, les bénévoles de notre action de fin d’année : le routy Service, se mettaient à la disposition de tout un chacun afin de leur assurer un retour à domicile en toute sécurité.

L’accent étant avant tout mis sur la prévention, pas question de servir de taxi, mais d’inciter les gens à sortir sans leur véhicule, limitant ainsi le nombre d’accident.

 

Cette année encore, le bilan est plus que satisfaisant : 198 personnes reconduites à leur domicile. La plupart sur réservation, mais aussi durant la nuit, certains n’ont pas hésité à laisser leur véhicule sur place.

La collaboration avec les RYD a été positive dans le sens d’informations au grand public de nos actions respectives. Soulignons l’action Noctambus qui a eu lui aussi un énorme succès. Notre idée qu’il faut grouper les acteurs de terrains afin de faire du bon travail se trouve aujourd’hui confirmée.

 

Les demandes de retour, par rapport à l’année passée, était nettement plus étendue. Beaucoup de demande depuis Liège, Bassenge, Fouron le Comte, Neuville en Condroz, Flémalle … et bien sur toute la région verviétoise. Ce qui nous amène à vous annoncer que très probablement pour le réveillon 2004-2005, une antenne sera créée à Seraing pour couvrir Liège. Cela dépendra bien entendu de la bonne volonté des importateurs automobiles à nous confier des véhicules.

 

Nous remercions la presse qui a largement diffusés les informations concernant notre service, ce qui a contribué à son plein succès.

Remercions les 18 bénévoles pour leur travail, la société Dieteren pour les véhicules de même que l’asbl RED et PEVR. La ville de Verviers pour son soutien. Toutes les firmes commerciales qui ont contribués à notre succès. Toutes les personnes qui nous soutiennent tout au long de l’année et aux grand public qui nous fait confiance. Cela nous fait chaud au cœur.

 

Notre souhait : que notre action devienne nationale afin de permettre à tous d’ en profiter, en Flandre comme en Wallonie.

 

Seule ombre au tableau, sur les quelques 1600 km parcourus, aucun contrôle de police, rien. Où étaient-ils ? Il avait pourtant été annoncé une recrudescence des contrôles alcoolémie !! Ce n’est pas à 7h du soir qu’il convient de les faire, mais bien dans la nuit . A réfléchir !!

 

 

Merci à tous pour votre confiance.

 

 

Cécile Jacob

Présidente.

 

 

Retour à la page d’accueil

Retour au sommaire