EN SOUVENIR DE FREDERIC ET DE KAREN

 

Merci à Françis Gengoux, le papa de Jean-Sébastien pour cette magnifique photo et ce texte

 

Frédéric est né à Verviers (Province de Liège) le 18 février 1977. Le 09 août 1998, sa route croisait celle d'un chauffard ivre et irresponsable. Il fut blessé très gravement et, malheureusement, nous quitta le 11 août 1998 aux soins intensifs du CHU de Liège. Karen était la compagne de Frédéric depuis 2 ans. Elle est partie avant lui, le 9 août 1998. Impossible de réaliser un hommage pour elle seule : à qui envoyer les messages de réconfort ? Sa maman s'est suicidée un an après ! Au moment de l'accident, ils étaient en rupture, Karen avait décidé de la quitter pour sortir avec cet assassin qui avait une décapotable, un caprice de jeunesse. Cet individu l'a mise de force dans sa voiture et a invité Fred à venir aussi. Il a commencé à faire le malin avec sa voiture, il a pris une route de campagne, à une vitesse de 150 km/H, roulant sur deux roues pour faire peur à Fred et Karen. Tous dans la voiture, ils lui ont crié de ralentir. Mais non, il était le maître au volant de son engin. La voiture a percuté un pylône et ils ont été éjectés.  Le conducteur n'est pas tué ni même blessé : il est indemne et  dit ne pas avoir senti le choc. Il pleurait sur les dégâts de sa voiture,  ne se souciant pas de ce qu'il y avait autour de lui comme carnage. Karen, morte sur le coup, Michaël écrasé en dessous de la voiture et Frédéric qui agonisait sur l'accotement , mais conscient. Ce type a eu le courage d'aller trouver Fred pour lui annoncer la mort de Karen ! Deux jours après, il conduisait de nouveau, comme si de rien n'était. 

Sa condamnation : état d'alcoolémie, vitesse excessive, récidive, non aptitude à la conduire et 9 autres infractions = 8 MOIS DE PRISON AVEC SURSIS DE 2 ANS ET 18 MOIS DE RETRAIT DE PERMIS SANS DEVOIR REPASSER D' EXAMENS !!! 

 Fred et Karen allaient  reprendre la vie commune au mois de septembre 98. Fred avait très peur pour elle et l'a suivie là où elle était. Il ne devait jamais croiser la route de cet individu. Il était dit qu'il suivrait son amour jusque dans la mort. Cette année, il y a donc 8 ans de cela et la douleur est encore plus intense qu'au premier jour. Il nous manque à chaque instant de notre vie. Nous n'oublions Michaël, tué sur le coup dans le même accident. Karen nous manque aussi, mais elle manque surtout à sa meilleure amie Dominique qui ne l'oubliera jamais. La tombe de Karen est toujours fleurie par elle. Par nous aussi, bien sûr.

Mais notre souffrance est notre enfant, notre chair et notre sang. Il me manque à moi, sa maman, ses câlins, sa tendresse, ses bêtises, ses bisous, ses petits mots "ma p'tite mère chérie". Il me manque de le serrer dans mes bras, de le toucher, de passer mes mains dans ses cheveux si doux, de voir ses beaux yeux moqueurs. C'est une amputation sans anesthésie d'une partie de mon cœur. Il me reste un fils, c'est vrai, j'ai de la chance par rapport à des parents qui perdent leur enfant unique. Mais chaque enfant est unique avec sa personnalité propre. 

Le message de Fred : SI TU BOIS, NE CONDUIS PAS ! 

Cette semaine tragique, il y eu trois enterrements.

Je t'aime mon cœur, nous t'aimons à l'infini et jusqu'à la fin de nos jours. On se retrouvera, donne-nous le courage de continuer le combat. 

Maman, Papa, ton frère et ta Mamy chérie

Pour voir l'album de Fred :   cliquez sur l' image

femme1 bar.jpg (8335 octets)

Si vous souhaitez nous envoyer un message de réconfort, cliquez sur l'image ci-dessous.

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Pour fleurir la tombe virtuelle de Fred : cliquez ici

Pour fleurir la tombe virtuelle de Karen : cliquez ici

 

A notre fils chéri

Le mal de toi

Jour après jour, j'ai toujours le mal de toi
Le mal de ton rêve où je pouvais lire tant de présage.
Jour après jour, malgré moi, j'entends ta voix qui parle et qui chante
Et qui m'invente de nouveaux mirages.
J'ai essayer d'oublier ce dimanche maudit
ton pauvre corps meurtri, cet hôpital.
Là, je pouvais encore te tenir dans mes bras.
je n'oublierais jamais ces larmes coulant sur ta joue, comme un appel au secours,
Malgré le sommeil où l'on t'avais plongé.
J'ai le mal de vivre, comme un bateau ivre au creux de la vague.
Tu es ma tempête, je perds la tête, déjà , je divague, ma raison s'égare.
Mes lèvres ne peuvent plus sourire
Mon cœur se déchire et tout m'abandonne.
Sans toi, que m'importe où le temps m'emporte.
J'aurais tant voulu que tu ouvres les yeux,
Que tu me dises" Mman, ça va aller , pleure pas"
Je ne saurais oublier la douceur de tes cheveux quand je les caressais,
Avant que l'on te prenne à moi pour te découper, t'abîmer encore plus.
Mon enfant, tout mon être crie après toi, jusque dans mes entrailles.
Ca fait si mal d'avoir le mal de toi.
Je voudrais crier ma peine, mon manque de toi.
Personne ne pourra jamais combler, ces petites choses, ces petits mots, cette complicité
que personne ne soupçonnais.
Moi, je sais combien tu étais sensible.
Merci, amour, pour tout ce que tu nous a donné pendant 21 ans de bien et de mal.
Ne m'en veux pas, mais j'en crève,
D'avoir le mal de toi .

Tu es dans nos cœur à tout jamais

Maman et papa.

 femme1 bar.jpg (8335 octets)

Bonsoir Cécile et Jean-Pierre,

Sommes de tout cœur avec vous en cette douloureuse période en sachant que chaque jour, le chagrin et la souffrance le sont tout aussi intenses !

Douces pensées pour Frédéric et Karen.

Bises affectueuses.

Denise et JP (France)

www.chris-elo.com

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

On ne peut oublier la perte d' un enfant

C' est un combat de tous les jours, il

Ne faut jamais abdiquer, je sais ce n' est

Que des mots mais ce que l' on donne

a un enfant, il le rend un jour.

Et ce qu' on lui refuse, il le refuse.

Et le mal qu' on lui fait, il peut le faire,

d' où il se trouve.

Mais si on gonfle ses jeunes voiles

Au souffle de la force, du courage

Et de la droiture, alors il vogue et

Sait affronter la tempête.

 Les vraies leçons, celles que l' enfant

écoute, celles qui modèlent sa personnalité,

Sont les actes que l' adulte accomplit.

Éduquer un enfant, c' est s' offrir à lui

En exemple et crois moi ma petite maman

Fred est parti avec de vraies valeurs.

 

Fred a protégé Karen, et protéger un

être, sa compagne, ce n' est jamais lui

Masquer les risques de l' existence.

La part de malheur qu' elle contient.

Protéger quelqu'un, c' est d' abord lui

Apprendre à voir, lui montrer le

Danger en lui, autour de lui.

C' est le rendre capable de l' affronter

et de le vaincre, le but de l' homme

c' est être soi, parce qu' être soi c' est

Aller vers les autres.

Comme la source à la mer.

 

COURAGE

 Patricia (maman de Grégory)- Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chers Cécile et Jean-Pierre,

 Je ne connaissais pas les circonstances douloureuses qui ont entouré cet affreux accident qui vous a enlevé votre fils Frédéric.

La mort d'un enfant est un arrachement et une déchirure, un gouffre sans fond de souffrance et de regrets. C'est le manque absolu. Quand elle est causée par l'inconscience d'un meurtrier de la route, c'est l'horreur et, pendant un moment, on en veut au monde entier.

Mais quand cela se passe dans des circonstances aussi tragiques que pour votre fils, sa compagne Karen et leur ami Michaël, cela doit être encore plus horrible car bien des sentiments pénibles doivent s'y ajouter. Et j'imagine fort bien l'immensité de la colère et de la révolte qui ont dû vous envahir. Et avec quelle difficulté vous avez pu les maîtriser. 

J'admire votre courage. Et votre ténacité. Et je suis tout à fait d'accord avec vous : que cela ne se reproduise plus.

Je penserai bien à vous et à Frédéric, et plus particulièrement cette semaine.

Annette - Belgique


femme1 bar.jpg (8335 octets)

Ma chère Cécile,

Je suis de tout cœur avec toi.
Je sais à quel point tu te bats malgré ta douleur
Je te laisse un message pour ton beau Frédéric.
Je t'embrasse très fort
Tiens bon Cécile.
Nicole, maman de Véronique


Pour toi Frédéric
,

Tu étais Frédéric

Tu étais toi
Jamais personne ne pourra combler
Le vide immense que tu laisses
Par ton absence
Maman Papa, ton Frère, tes proches ne t'oublieront jamais
C'est impossible
Tu es présent à chaque seconde dans leur cœur et pour toujours
Tu aides Maman et Papa a se surpasser pour aider les autres
Afin que chacun prenne conscience que la vie est fragile
Qu'il faut en prendre soin
Mais tu es vivant
Vivant à travers ton site
Vivant à travers toutes les actions que tes parents font
Présent tu le seras toujours
Frédéric, en ces jours encore plus durs que les autres
Aide les tiens à tenir, tenir encore
Je t'envoie un bouquet de tendresse Fred, ainsi qu'à ta petite Karen
Je t'embrasse très fort Cécile.
Courage à vous dans ces moments que l'ont aimerait rayer du calendrier
Mais hélas, les jours se ressemblent.
Rien ne sera comme avant
Merci pour tout ce que vous faites pour nous tous


Nicole, maman de Véronique - France


femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chers Cécile, JP, Georges, Ben et Mamy,
 
Ce n'est guère facile pour moi de vous adresser quelques mots d'encouragement, ni de vous faire part de tout mon soutien, ne serait-ce que parce que je vous vois si souvent que, forcément, vous n'ignorez rien de mes sentiments envers votre peine et aussi, envers Fred. En plus, vous êtes tous devenus mes amis (avec tout ce que cela comporte) et par conséquent, j'ai le privilège de comprendre vis-à-vis de vous un tas de choses que d'autres ne peuvent même pas imaginer.
Concernant Fred, et comme je l'ai déjà exprimé  à plusieurs reprises, j'ai l'étrange sensation de l'avoir connu, alors que je ne l'ai jamais rencontré. Au demeurant, c'est une impression extrêmement bizarre et que je n'éprouve pas avec les autres : c'est un peu comme si je savais tout de son comportement, de ses défauts, de ses qualités et de son tempérament. Je sais aussi que Karen, morte à ses côtés dans cet accident, était celle avec qui il voulait reprendre une vie commune, après l'avoir sortie d'une mauvaise passe. Mais voilà : il y a déjà 8 ans qu'ils ne sont plus là (en même temps que Michaël) et même si les années passent, je comprends très bien que votre douleur ne s'apaise pas au cours du temps : au contraire, je suis convaincu qu'elle s'amplifie, ce que trop de gens ignorent ou feignent de ne pas savoir ...
Je mesure aussi votre énorme fragilité, malgré le masque que vous arborez le plus souvent.
 
Et moi dans mon coin, je me  dis que je suis fier d'être votre ami, celui qui viendra peut-être en premier à vos côtés si votre douleur en pensant à Fred devient insupportable ...
 
Beb - Belgique
 


femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Je sais que cette semaine est particulièrement pénible pour toi, sache que je pense à toi et à Fred… je suis de tout cœur avec vous.

  Gros bisous

  Virginie - Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Bravo pour votre courage et votre ténacité.

 

Dominique HERMANS - Association RED - Belgique

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

En cette période particulièrement douloureuse sachez que je suis de tout cœur avec vous. Chère Cécile, je suis peut-être fort silencieuse, mais je pense souvent à toi, à ce combat que vous menez, au travail immense que vous réalisez. Les jours passent, mais la douleur est bien présente dans nos cœur. Courage à toi Cécile, à Georges, à ta famille. 

Tendres pensées pour Frédéric et Karen.

Lucienne, maman d'Eddy - Belgique

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chère Cécile


  La vie est un combat de tous les jours
  Comment vivre après le décès de son enfant
  Ma haine est toujours aussi vive
  Fred  n'aurait jamais du partir pour toujours
  Mais l'amour reste le plus fort
  Même après la mort
  Son regard est si doux
  qu'il ne peut t'avoir quitté
  Il est partout dans l'univers
  Rien ne s'efface jamais
  Fred qui Dieu te protège
  toi et ton amie
  Je t'embrasse très fort
  Un jour viendra ou tu retrouveras ta maman
  

Geneviève Maman de Dominique (France)

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Bonjour Cécile

 

 En ce triste anniversaire je suis de tout cœur avec toi ,ton Petit restera à tout jamais ton petit, et ce manque de cet enfant sera éternellement présent! je pense a toi a ton mari, à son frère et sa mamy. Moi aujourd'hui ma maman c'est si quelque chose existe après mais, je n'arrive pas a pouvoir penser que quelqu'un puisse décider. mais là à chacun de voir je ne me permet pas de juger on vit comme on le peut! je t'embrasse toute mon amitié et mes plus douces pensées pour ces deux enfants Frédéric et Karen

Ghislaine la maman de DENIS ( http://pourmondenis.site.voila.fr)- France)

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Cécile,  

 Que veux tu que je dise…..sinon que j’admire ton courage et ton dévouement pour les autres.

Il y en a là haut qui doivent être fiers.

  Bisous

Jean-Marie Jorssen - Président de l'asbl FEDEMOT (Belgique)

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Ma chère Cécile,

 En ces moments de souvenir pénible a vivre, je suis de tout cœur avec toi et ton époux, le départ de Frédéric ne doit pas être facile a vivre.   Chapeau pour ton association.

Ton courage et ton obstination sont un exemple pour tous.

Je pense bien à toi et à ta petite famille, c'est vrai que la vie n'est pas toujours belle, il suffit d'une seconde pour que tout bascule. 

 Il est dès lors important de savourer pleinement le moment heureux quand il se présente, c'est ce que l'on n'arrive pas toujours a faire.

 J'ai eu le plaisir de te revoir après bien des années

 Avec mon amitié

Myriam  - Belgique

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

 Bonjour Cécile,


Je suis passée sur la tombe de Karen et Fred la semaine passée et il n'y
avait encore rien ou alors vous aviez déjà été remettre de l'ordre.
J'y suis repassée hier matin pour déposer avant tout le monde ma gerbe sur
la tombe de Karen, même si à part nous, personne ne lui rend visite,
j'espère toujours... !!!

Je vous comprends très bien qu'avec les années qui passent, rien ne
s'atténue, pire même.


Je vous remercie d'avoir créé une page pour Karen car moi je serais toujours
présente. C'est vrai que j'ai la haine et ne comprends pas comment on peu
l'oublier ainsi... c'est dans c'est moments là que l'on voit le vrai visage
des gens.

Pour le message pour Karen à la messe, je vais y penser et vous en faire
parvenir un.

Encore merci, je pense à vous très très fort, encore courage;
A bientôt.
Gros bisous

Domi la meilleure amie de Karen - Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chers parents, 

Je ne sais que dire tant la douleur me broie également; c'est vrai que le temps n' atténue rien; au contraire; saches Cécile que toute mes pensées vont vers toi en ces jours où les souvenirs de ces moments tragiques nous font encore plus mal aux tripes.

 Bisous. Dominique, maman de Kévin - Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Bonjour chère Cécile,

Cela fait quelques jours que je n'arrivais pas à écrire, le moral ne pas a beau fixe  .merci pour tout ce que tu fais et la force que tu nous transmets .

Amicalement 

Maria - Maman de Cédric - Suisse

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Bonjour à vous tous,

Je ne sais pas si nous saurons venir dimanche, mais  nous sommes de tout cœur avec vous pour
ces moments qui resteront cruels dans votre cœur.

Puce, Luc, Mégane, Mélanie et Shannon - Belgique

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Bonsoir Cécile

 Juste quelque mot qui j'espère t'aiderons en ce jour si pénible. Le temps passe mais les souvenirs reste. Garde les meilleurs ce sont les plus beaux. Nos anges nous regardent et veilles sur nous. Je t embrasse tendrement avec mon cœur de maman.

Joelle la maman de Jason kis

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chers sœur et frère de cœur, Mamy, Georges et Benjamin
 
Voici cinq déjà que nous avons fait connaissance avec vous
Nous nous sommes rencontrés dans le cadre de la commémoration
 Dédiée à Philippe et Sabrina, victimes d'un camionneur
Nous aurions préféré vous connaître dans d'autres circonstances
Que celles de Parents d'Enfants Victimes de la Route
Vous êtes des gens formidables, vous faites passer les autres avant vous
Et pourtant, vous souffrez autant que les autres parents
Vous connaissant bien, nous sommes sûr que Fred vous ressemblait
Il avait toute la vie devant lui, il n' a vécu à peine qu'un quart de sa vie
C'est peu, car la vie est déjà très courte comme ça
Un assassin a tué Michaël, Karen et Fred au volant de sa voiture
La justice l'a protégé pour ne pas devoir se punir un jour du même chef d'accusation
Comme Fred doit être fier de vous et de Beb qu'on n'oublie pas
Nous savons le travail qu'il réalise avec les associations
A 29 ans, nous sommes sûr que Fred aurait eu un ou deux enfants
Ils joueraient dans le jardin avec Potiquet, leur cousin
Mais non, Dieu l'a repris pour venir en aide à Karen
Qui aurait été bien seule là tout en haut
Comme ils doivent s'aimer et vous aimer
Nous sommes peinés et la tristesse nous accable
Nous pensons très fort à vous tous et vous embrassons fraternellement
 
Nonol, Tigresse et Chris des bois jolis
 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

Un petit message pour toi et ton Fred

Fred, je ne te connais pas mais sache que tu as quasiment mon âge. Nous n' habitons pas à côté. Mais un jour prochain nous nous rencontrerons. Ton départ est tragique car tu étais si jeune, comment un homme peut être si horrible... Et bien sur ce sont toujours les mauvais qui restent. Pourquoi? Je sais que mon petit bonhomme est près d' un très beau jeune homme qui prendra soin de lui je suis sure.

Tu es parti dans des conditions tragiques mais avec la femme que tu aimes. C' est aujourd'hui dans ce paradis que vous vivez votre idylle. Je suis sure que de là haut tu veilles sur ta maman. C' est une femme merveilleuse, elle fait tellement pour ceux qui restent. Ces familles brisées à tout jamais... L' absence est si dure surtout celle de son enfant. Peu importe si nous en avons d' autres, ils ne remplaceront jamais celui parti.

Cécile, j' espère un jour te rencontrer en attendant sois courageuse en cette période difficile que tu dois passée. Je te fais de gros bisous

Fred et Karen je vous envoies de cette terre remplie de criminels de la route d'énormes bisous.

 

Marianne Maman de Théo - France

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 
 

Je vous souhaite plein de courage pour cette journée si particulière et je n'aurais sûrement pas manqué ce jour pour vous envoyé un petit message.

Nous sommes de tout cœur avec vous. Je ne sais que vous dire d'autre sinon que Fred vit toujours par votre site et par tout ce que vous faites pour nos enfants disparus. C'est magnifique!!! Bravo et sur tout Merci.

Je vous embrasse tout les trois et toi Fred veille bien sur toute ta petite famille comme tu le fais si bien depuis ce jour tragique.

Bisous

Denise maman de Quentin - France

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Hommage à Frédéric 

La foudre qui tombe sur un être humain est si prompte qu’il ne souffre point. Mais c’est pour ceux qui l’accompagnent la triste fin d’une pièce tragique. D’un fait qui n’a rien de divers pour les parents. Ils se décomposent, durcissent et refroidissent, ravivant tous les souvenirs d’une existence vouée à montrer un Amour fou et indescriptible, avec la certitude qu’il est désormais invisible à nos yeux, mais nos cœurs y voient.

Les mots employés aussi fort soient-ils, me semblent bien idylliques face à la dure et cruelle réalité tangible de l’éloignement de nos enfants. Que des souffrances endurées et rien n’est atténué avec le temps, inexprimable lien affectif du cœur et de l’esprit reliés à inséparable …

A chaque anniversaire qu’on rend hommage à un gamin, sans existence raisonnable dans ce vieux monde, mon univers noircit d’avantage et, et je prends quelques rides de plus. A chaque fois, sans réserve, j’aurais bien aimé donner ma vie pour sauver la sienne.

La disparition un enfant c’est une bougie qui s’éteint, seule lumière que je connaisse qui chauffe le cœur et illumine l’esprit. Chaque jour se passe inlassablement sans lumière, même s’il devient une étoile lumineuse dans un pays lointain.…. Mais, la flamme d’Amour, ce feu dévorant est là et jamais s’éteindra. C’est une lueur dans l’obscurité de tunnel de la vie des survivants.
Le cœur bat au rythme du chagrin à vide mais est plein à déborder pour décrire à quel point on l’Aimait.
Qui ne veut pas donner sa vie pour dire les yeux dans les yeux, les bras en enlaçant nos bien Aimés, ces mots suprêmes : Oh mon Amour que je t’aime ..
 
Je vendrais mon âme au Diable pour trouer la peau à tous ces salauds criminels , sans la moindre hésitation , qui n’auraient pas dû l’être , en guise de cadeau pour te consoler ainsi que toutes les mères désenfantées.
 
Ta surprenante résistance et ton courage sont remarquables, probablement vibrant par
l’ardeur de l’Amour inconditionnel d’une Mère pour son Enfant qu’elle ne voulait
 pas perdre quel que soit le prix à payer.

 

Je te remercie au fond de cœur de m’ accueillir ici . Seul endroit
que je peux parler de temps en temps de mon fils et citer son nom .
Respect, amitié, et toute ma reconnaissance pour tout ce que tu nous
as apporté, et les magnifiques hommages rendus à nos enfants comme si c’était les tiens .
Avec ses plus douces pensées de maman d’Atta Oloumi
Pour Frédéric et son amour Karen.
 
Lili Oloumi- maman d'Atta 
France

 

 femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Nous pensons à vous à Fred Karen et tant d'autres enfants, vies brisées par des irresponsables. Nous parents vivons dans le chagrin avec le manque permanent de notre enfant et nous devrions encore accepter la banalisation des faits, là nous disons NON. Nous sommes avec vous ,merci à Cécile de nous avoir aidés car nous étions complètement perdus face à cette machine sans âme

  Gérard et Marie-Ange les parents de Pierre - Belgique                                            

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Cécile mon amie fidèle, 


Pour Frédéric et Karen ,je vais aller mettre un bougie pour le repos de leurs âmes. Soit courageuse mon amie ,nous somme de tout cœur avec toi ,sincèrement crois moi ,je sais dans quel état tu dois être ,et je suis si triste pour toi ,tu ne mérite pas cela. Que ton fils t'aide à supporter ta douleur.

Nadine qui pense a toi très souvent - Maman de Sophia - Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chers Cécile, Jean-Pierre, Georges, Ben et Mémé!

 

Je n'ai malheureusement pas eu le plaisir de connaître ces deux "anges" et je sais que vous avez perdu un fils, un petit-fils, un frère et un Tonton. Cela est insupportable de vous savoir à chaque anniversaire, commémoration triste de leur disparition... Nous nous connaissons que depuis bientôt un an, mais je voudrais juste que vous sachiez que vous avez regagné un fils, petit-fils, frère et Tonton de Cœur et que dès que je peux, je serais là pour vous. Cécile, ma maman de coeur, JP mon père de cœur, Georges mon p'tit frère de cœur, Ben mon p'tit bonhomme que j'adore et ma Mémé de cœur, qui elle me remplit de joie, car je n'ai jamais eu la joie de connaître mes grand-mères et avec l'amour que Mémé me donne à chaque fois, je revis... Je ne voudrais pas oublier Albert alias Beb, en qui j'ai également trouvé un grand ami.

 Vous êtes formidables ! Sachez-le

 

Alain, Isabelle et Julian VLUGGEN - BELGIQUE

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Je vais te dire ce que je pense que tu voudrais entendre. 

Ferme tes yeux ce
soir , en lui parlant au plus profond de ton cœur, comme tu le fais chaque
soir, mais aujourd'hui tu demandes-lui une faveur ; demande lui de venir
te faire des tendres baisers. Nous devons apprendre à vivre sans eux , mais dis- toi
bien que eux ne vivent pas sans nous. Nous devons continuer à leur parler,
car moi je sais qu'ils sont toujours auprès de nous, et qu'ils nous aiment 
toujours,  si pas plus encore, car maintenant, ils nous aiment d'un amour pur . 

JE
PENSE TRÈS FORT A VOUS .

marie Straet


femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Nous sommes de tous cœur avec vous, pour cette journée. Nos enfants nous manquerons pour l’éternité, votre enfant doit être fier de vous et heureux de savoir qu’ici - bas, il est toujours aimé.

Affectueusement JACK et SYLVIE les parents de ROMAIN - France


femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chère Cécile, ainsi que ta famille,

Devant l'ampleur d'un tel drame je ne trouve rien à te dire mais mes pensées sont avec vous et avec eux. Il me plait d'apprendre à connaître tous les amis et amies de Philippe, ils sont tous en bonne compagnie, bisous.

 Yvette- maman de Philippe - Belgique

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

 

Bonjour à vous deux 

Je peux te dire une chose Cécile :  j'avais besoin de pleurer, cela fait longtemps que je traîne de la tristesse qui s'amasse et tu as réussi à la faire sortir. C'est tellement merveilleux ce que tu écris pour Fred que cela m'a permis de ne pas me sentir seule. Souvent après les années, ce n'est pas la même chose pour les gens près de nous, mais pour nous les mamans, c'est trop.

 Tu travailles toi et ton conjoint à longueur d'années pour les victimes de la route. Vous êtes vraiment formidables tous les deux et je vous prie d'accepter mon amitié. J'avais déjà laissé un mot pour le 11,  cela en fera deux et Cécile, de l'autre côté de l'Atlantique, je te serre dans mes bras comme nos enfants le font avec leur amour, j'en suis certaine.

 Dominique la maman de Sébastien Laval - Canada  

 

 

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Ma très chère Cécile,

Je suis de tout cœur avec toi en cette période de l'année si terrible pour ta famille et toi-même.

Je ne trouve pas de mots mais tu sais qu'il n'y en a pas.

Simplement courage, je pense à vous.

Noël - papa d'Olivier - Belgique

--

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Cécile,  je trouve tout à fait normal ce que tu fais, c' est très bien
d'ailleurs et sommes de tout cœur avec toi car c'est là chose la plus
terrible de perdre son enfant.  Il n'y a même pas de mot qui peut exprimer
cela car dans notre tête et notre cœur, c'est impensable.
Kevin a eu 14 ans le 25 juillet 2006 et c'était très pénible qu'il ne soit
pas près  de nous pour le fêter.
Nous sommes aller lui déposer des fleurs à l'endroit où il nous a quittés
puisque nous y avons placé une croix.


Toutes nos amitiés à vous et vous êtes dans notre cœur.
Bisous.


Maman et Papa de Kevin Suarez- Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Pour Frédéric de la part de Rose-Mary-Maman de Christophe

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chers Cécile et Jean-Pierre,

 En ces jours difficiles, nous pensons très fort à vous et vous redisons tout notre soutien.

 Demain, il fera encore jour, c'est l'une des raisons qui nous permets de continuer et de rester debout.

 Avec toute notre amitié.

 Isabelle, Jean-Marie et les enfants.

Famille de Catherine Baland - Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Que dire qui n'ai déjà été dit depuis 8 ans ??? Mais ce n'est vraiment pas dans de tels instants que l'on cherche à être original ...

 Je pense fort à vous tous, déjà chaque jours vous êtes présents dans mon coeur et mes pensées même si je ne donne pas souvent des mes nouvelles mais encore plus à cette période !!!!

 Malheureusement, je n'ai pas connu Frédéric puisque j'ai fais votre connaissance plus tard ... mais je ne doute pas, qu'il gagnait à être connu ... et ce que je connais à travers vous de lui fais que j'ai le sentiment de le connaître vraiment ...

 Je vous envoie toute ma tendresse et mon amour ...

 Je vous aime ... fort!!!!

 Aurore - Belgique


femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Cécile,

Beaucoup de courage pour les journées qui viennent.
Grosses bises


Annemie Hemelaers
OVK- PEVR

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chère Cécile

que dire de plus si ce n'est que je pense a vous, pour ce jour sombre et douloureux ou votre Fred est parti pour vivre près de sa fiancée.............. je ne sais que vous dire, les mots ne suffisent pas pour adoucir le chagrin, mais ceux que je peux vous dire, c est que je suis la et que je pense à Fred, et où qu il soit, je suis sûre qu il est heureux car il reçoit votre amour au delà du ciel

je vous embrasse

Emilie - France


femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Bonjour Cécile 

Je suis Mady la maman de Marvin, excuses moi de ne pas t'avoir envoyé un message de soutien le jour même pour ton  fils et Karen mais j'étais absente. Je viens de rentrer et t'envoie beaucoup de courage, je pense très fort à toi et suis de tout coeur avec toi. 

Tendres pensées pour ces deux anges partis trop tôt à cause de l'imbécilité humaine.

Mady, maman de Marvin - France


femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Bonjour Cécile et famille,

 Je suis en pensée avec vous dans cette période difficile.

 Désolée pour le retard de ce mail, je suis actuellement en vacances en France mais oufff  j ai trouvé un pc ....

 Plein de tendresse

Yvette maman de Sarah- Suisse



femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Bonjour ma Chérie,

Je pense à toi et à ton ange.

Bisous

Monique, la maman de Marcel - Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Ma petite chérie  juste pour te dire que je pense très fort a toi et 
 continue de t'accrocher,  on a tous besoin de toi.

Martine - Maman de Kevin - PEVR Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chère Cécile,

 

Ce 11 août est une date pénible pour toi.

Je voulais que tu saches que je suis de tout coeur avec toi.

Le temps et les années n'apaisent que très peu certaines souffrances...

Je sais qu'aucun mot ne pourra t'enlever ta peine, mais sache que je pense à toi, à tes proches et à Frédéric.

Là où il est, j'imagine qu'il a fait la connaissance des autres enfants, partis trop tôt, comme lui.

J'espère que tous nos petits sont aussi proches les uns des autres que nous le sommes ici, sur terre.

En attendant de nous retrouver un jour, proche ou lointain, je suis persuadée qu'ils se soutiennent quand ils voient leurs Mamans avoir de la peine et que tous ensemble, ils nous envoient force et courage.

Gros bisous.

Amicalement.

Nadine- Maman de Coraline - Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chers Cécile et Jean-Pierre,

 Je suis de tout coeur avec vous ce jour où toute votre via basculé.

ce jour où vous allez être davantage accablés!

ce jour qu'il sera impossible d' oublier, 

ce jour où vous allez avoir envie de crier,

ce jour où vous allez quand même continuer!

 Frédéric l'aurait tant souhaité!

 Frédéric l' a tellement mérité!

 Je vous souhaite tout plein de courage et vous envoie mille bisous.

  

 Dany- Maman de Sébastien, qui pense bien à vous. Belgique

 
 
 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Bonjour Cécile,

Isabelle et Marly nous accompagneront dimanche après-midi.

En mon nom personnel, je tiens à vous signaler que mes prières iront
plus particulièrement
vers Frédéric et Karen et toutes mes pensées envers vous pour vous
soutenir moralement
en ces jours toujours difficiles à passer.

Bisous et à dimanche

Eliane CHARLIER - Maman d'Anne-Sophie
Attachée-adjointe Lions Club Aubel Bocage
Pay-roll - Belgique

                                                                                   

 femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Cécile, Jean-Pierre, Georges, Ben et Mamy, Je suis de tout coeur avec vous aujourd'hui, je pense à votre Fred qui vous manque plus que jamais. Amicalement, Virginie

Virginie
(virginie.pirotte@pevr.be)

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Chers Fourmi, Nounours et Fred la colombe,

 

En ce moment même, nous avons une pensée pour Fred et vous tous, la date de son départ ravive la douleur.

 Cette colombe représente Fred. Il est là-haut et vous regarde. Il vous apporte la paix.

 Nous avons allumé une bougie qui brûlera toute la journée. Ca restera comme une lumière, un petit feu de "lui" qui s'éteint pas.

 Nous vous aimons très fort.

 

Nonol, Tigresse et Chris des bois jolis.



femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Bonjour Cécile,

Je pense très très fort à vous tous en ce jour encore plus pénible que les
autres jours.
 

Texte pour mon amie Karen

A ma puce, ma Karen,

  Un jour on s’est rencontrée et tu as posé du soleil dans ma vie,

je ne m’attendais pas à çà

je ne m’attendais pas à toi.

Mais ce soir là, il y a 8 ans déjà, je t’ai perdue dans la fête et il est impossible de faire marche arrière.

Tu n’avais rien demandé, mais c’est tombé sur toi !

Tout a basculé un soir, tu es morte sans voir passer ton heure.

J’ai posé 1000 questions à mon cœur et à ma tête et en conclusion, je crois que ce garçon d’hier et  d’aujourd’hui est un simple d’esprit parce que quand on joue, on perd et personne n’est au-dessus des lois même si lui, il lui suffit d’oublier.

Moi, à chaque fois que je pense à lui, lui qui t’a enlevée à la vie, la couleur de mon regard est plus que noire.

Mais ton souvenir sera toujours présent en moi car ce 9 août 1998, un autre jour s’est levé et une étoile est née.

Je t’aime… à jamais.

  « Ta petite Domi »

  Je vous envoie plein de bisous de réconfort, courage encore et encore.

Dominique - Belgique

femme1 bar.jpg (8335 octets)

Marraine

On pense fort à toi, bises

Je t'aime

Stéphanie Jacob et son papa André

Régine sa maman des étoiles

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Je ne pourrais être présent en Belgique pour la messe à Boncelles.
Suis trop loin.... en kilomètres... (Marseille)
Mais j'y serais en pensées... soyez en sûr...
1.000.... 1.000.000.... 1.000.000.000.... 1.000.000.000.000....
de pensées pour vous.... pour toi Cécile... pour Fred & Karen....
pour tous nos enfants... qui de là-haut "veillent"....
Espérons... "ad vitam aeternam"...!!!


Francis le papa de Jean-Sébastien

Ecouter Paradis, musique offerte par Françis : Cliquez ici 

Attention, pour l'écouter, il faut fermer cette page

 femme1 bar.jpg (8335 octets)

Chers Cécile et Jean-Pierre

 

Par ces quelques mots de soutien,

nous sommes de tout cœur avec vous.

Nous partageons la même peine,

à travers vers vous, nous avons appris à connaître Frédéric,

qui de là haut doit être très fière du combat de ses parents !

L’amour ne disparaît pas !

Il continue à grandir chaque jour sans jamais s’arrêter.

Avec toute notre amitié,

 

 

 

Nono et Nick

Parents de Catherine.

Belgique

 

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

A Cécile, Jean Pierre, Georges, Benjamin, ta Maman

Nous qui souffrons si fort tous les jours de l'année par ce manque de notre fils, nous vous souhaitons de tenir chaque jour, d'être solidaire.

Ensemble, nous sommes toujours plus fort.
Nous  n'aurions pas pu faire autrement que d'avoir Frédéric en pensées avec nous pour ces jours encore plus difficile pour vous tous.


A  Frédéric et Karen,

Vous avez quitté atrocement cette vie et mille fois trop tôt, ce sera toujours les pourquoi?
Frédéric, nous te remercions de t'occuper de tous les enfants dans les étoiles.
Tu peux  être fier de tes parents, ils ont un courage et un amour énorme. Continue a leur envoyer ton amour et ton énergie, protège les.


Des amis
Françoise et Patrick (parents de Maxence 6 ans pour toujours) - Belgique


femme1 bar.jpg (8335 octets)

 

Cécile

Je n'ai eu ton mail que hier en rentrant au bureau. Je ne l'es ai pas pris pendant les vacances.

Concernent votre fils et son amie, je comprends tous vos manques, tous vos désespoirs, la vie s'arrête d'une certaine façon à la perte d'un enfant.
J'admire votre courage, votre volonté de continuer, d'aider les autres même si je n'ai pas votre force mais peut-être est-ce trop tôt, Céline nous a quittés il y a 15 mois seulement ou déjà.

Comment les gens qui ne sont pas dans notre cas peuvent comprendre, ou même imaginer notre désarroi ? l'attitude des autres, de la justice, de la police, des amis, de la famille dans certains cas ? l'indifférence, le peu de cas que l'on fait de la vie humaine, cette notion de "fait divers"

De tout coeur avec vous car le temps passe mais n'efface rien.

Anne-Marie - Maman de Céline (Belgique)

femme1 bar.jpg (8335 octets)

 



 

 

 

femme1 livre.jpg (4530 octets) femme1 puce.jpg (2945 octets) femme1 courriel.jpg (4456 octets)

femme1 bar.jpg (8335 octets)

Retour au sommaire des hommages

femme1 retour.jpg (7357 octets)

Retour à la page d'accueil

Hit-Parade

Hit-Parade

femme1 bar.jpg (8335 octets)

femme1 logo.jpg (8142 octets)

 

Copyright©2001-2002 Tous droits réservés à Linda Savoie

Compteur live offert par le Homepage Club