EN SOUVENIR DE CHRISTOPHE D'AMARIO 14 JANVIER 2008

Nous sommes heureux de vous apprendre que le parquet a décidé de faire appel du jugement du tribunal de police. Le camionneur n'est donc plus acquitté, il est de nouveau prévenu jusqu'à décision des juges de correctionnels. 

Mon fils, mon amour,
 
Je t'aime, tu me manques. Cette chanson de Grégory Lemarchal (S O S) ce terrien c'est moi ta petite mère.


En ce 14 janvier 2008, rendons hommage à ce jeune homme, victime plusieurs fois. Pensons à la souffrance de ses parents. Il était tout ce qu'ils avaient, l'unique fis de l'amour. 

Christophe D’AMARIO 14/01/01-14/01/08 (Liège)

 

Agent Brigadier au Peloton Antibanditisme

Tué en mission urgente au volant de la VW Vento de la police.

  Cette année ne sera pas comme les autres.

Il est difficile de te rendre hommage après ce qu’il vient de nous arriver.

Hé oui ! Christophe, la juge du tribunal de police a tranché :

ce 7 janvier 2008, lors du prononcé du jugement,

Elle a acquitté le camionneur et t’a condamné

En te tenant responsable de ta propre mort.

Elle a été partiale et a rejeté tous nos arguments pertinents.

Elle a suivi le raisonnement de l’expert automobile (le 2ème)

Et les conclusions de l’avocat du camionneur.

Hé oui ! Christophe, tout doute bénéficie au prévenu.

 

Lors d’un drame de la route, le jugement est prononcé

Grâce à la qualité du rapport de l’expert.

Nous pouvons te dire, Christophe, que nous disposions de tous les éléments

Pour faire douter la juge, mais elle a évoqué, à plusieurs reprises,

Que les arguments de certaines parties civiles étaient erronés.

 

Cette juge nous a pris en grippe dès la 1ère audience,

Faisant allusion au fait que que c’était le 2ème dossier qui demandait

Des citations à comparaître (personnes douteuses).

Elle nous a installés à côté du prévenu, faute de place.

 

Grâce à certaines personnes qui se reconnaîtront,  

Un courrier du Procureur Général était adressé au parquet du tribunal de police.

 

Lors de la 2ème audience, rebelote, nous nous retrouvons tout près du prévenu.

La juge a alors exhibé ce courrier à la fin de l’audience, en le montrant aux autres parties en cause, avec un sourire cynique.

  Lors des plaidoiries des avocats du 26/04/06, nous avions anticipé

Et nous nous sommes installés sur le banc des parties civiles,

Au grand dam de la famille –mécontente !- de ton collègue.

Ce jour-là, la juge a fait installer une chaise devant elle pour le prévenu.

Elle avait reçu des instructions de la part du Procureur du Roi.

 

Lors du prononcé du jugement le 24/05/06, elle réquisitionna un nouvel expert,

le 1er ayant commis diverses fautes d’appréciation.

 

22/08/06 : Palais de justice. Réunion d’installation avec le nouvel expert

Et toutes les parties liées à la cause. Chacun a pu donner son avis.

  11/10/06 : 5ème audience au tribunal de police. L’expert est entendu par la juge.

  08/11/06 : 6ème audience au tribunal de police.

Le carrefour ayant été modifié, la juge ne voit pas l’utilité de réaliser une reconstitution. Au point de vue sonore, puisque les panneaux publicitaires situés à l’angle

De la rue d’Amercoeur et la rue Basse-wez, ont été démontés,

 

La juge demande à l’expert de se fier aux 2 rapports du 1er expert requis

Et de déterminer la vitesse adaptée par le camionneur et le véhicule de police.

 

31/01/07 : 7ème audience au tribunal de police.

L’expert est entendu dans le cadre de la mission qui lui avait été confiée.

Cependant, celui-ci a regretté ne pas avoir réalisé sa mission :

Il avait mal interprété cette mission et avait même demandé au commissaire en chef 

De la police de Liège de solliciter un appui policier

En vue de régler la circulation lors de la reconstitution (?)

 

18/04/07 : 8ème audience au tribunal de police.

La juge est absente et la date d’audience est reportée au 25/04/07.

Ce jour-là, maman est agressée par un policier.

Je ne m’attarderai pas là-dessus (classement sans suite)

 

25/04/07 : 9ème audience du tribunal de police.

La fixation d’une date est prise pour les nouvelles conclusions des avocats.  

 

15/07/07 : les parties civiles rentrent leurs conclusions au fond

Au greffe du Tribunal de police et les font parvenir au prévenu.

 

31/08/07 : le prévenu doit remettre ses conclusions au greffe du tribunal de police

Et nous les faire parvenir par la même occasion.

 

30/09/07 : les parties civiles auront un droit de réplique

Sur les conclusions émises par le prévenu.

 

31/10/07 : le prévenu aura un droit de réplique suite aux répliques des parties civiles.

Le prévenu est toujours favorisé par rapport aux parties civiles.

 

28/11/07 : 10ème audience du Tribunal de police avec les plaidoiries des avocats

Suite à la nouvelle expertise réalisée par l’expert et ses conclusions.

 

07/01/08 : Le jugement du prononcé est lu par la juge.

Elle a enfoncé le couteau que l’on t’avait planté dans le dos,

Avant même que tu ne sois refroidi le jour du drame.

Tu as dû te retourner dans ton cercueil ce 7 janvier 2008.

 

Nous sommes restés figés suite à la lecture du prononcé

Acquittant le camionneur et laissant les charges

A l’état et aux assurances des fonctionnaires publics.

Nous attendons d’avoir ce prononcé entre les mains

Pour réagir et convaincre le ministère public d’interjeter appel.

Nous avons quinze jours pour le faire.

Les parties civiles n’ont pas le droit de faire appel au pénal

Voilà où nous sommes aujourd’hui, Christophe.

En faute, la déficience de l’instruction, des informations, les manquements

Les incertitudes, les errements, les mensonges,

La qualité de l’expertise automobile (aléatoire sur le temps de réaction du camionneur

Car scientifiquement impossible à déterminer).

 

Nous t’aimons Chris des bois jolis.

Tu peux compter sur nous, nous irons jusqu’au bout.

Abandonner serait un acte de lâcheté et

Seule la mort nous empêchera de continuer le combat.

 

Nous comptons sur notre conseil et sur le GAR pour arriver à nos fins.

 

Merci à tous ceux qui nous soutiennent depuis 7 ans.

 

Ta petite maman et ton papa que tu adorais et qui t'aiment

 

LETTRE DE DANIEL HORVATOVIC lue à l’Eglise St Pierre (Chênée) le 18/01/01.

 

  Pour envoyer un message de réconfort aux parents de Christophe

Pour fleurir Christophe sur le cimetière virtuel : cliquez sur la croix Code : XRB9L2BCBR

Vous pouvez également allumer une bougie pour Christophe en Cliquant ICI

Album photo avec l'autorisation des parents de Christophe : cliquez sur les dauphins

Très chère famille de coeur,Chris des bois jolis

Que vous dire après tant d'injustice, d'années de souffrance ? Que nous vous aimons et que nous serons toujours à vos côtés pour vous aider et vous soutenir. Nous sommes déjà le 14 et je termine l'hommage pour votre fils unique, mon fils de coeur. Très difficile, car j'ai sa photo devant les yeux et la révolte envahit mon coeur.

J'ai voulu vous adresser le texte suivant parce qu'il résume très bien ce que nous ressentons au plus profond de nos coeurs amputés.

une fois la nuit tombée ...

Une fois la nuit tombé
Le masque aussi tombe
Notre sourire s'efface
Notre regard devient sombre
Les souvenirs douloureux se réveillent
Et les blessures s'ouvrent
Là dans le noir où personne ne nous voit
Où nous n'avons pas besoin de faire semblant
Nous laissons nos larmes couler
Nous restons des heures assis dans le noir à contempler le vide
Dans ces moments là, nous nous détachons de ce monde qui nous entoure
Nous restons seuls dans notre monde sombre et triste
Où il n y a personne que nous et eux
Une fois le jour s'élève
Un sourire se dessine sur nos lèvres
Pour cacher nos peines et nos souffrances
Pour que personne ne se doute que
Derrière ce sourire ce trouve une douleur

Courage, nous sommes de tout coeur avec vous et votre ange.

Cécile et Jean-Pierre Jacob - Parents de Frédéric.

Chère Rose-Mary, cher Arnold,

 

Veuillez m'excuser de vous écrire tardivement, mais je dois dire que suite au mail de Cécile et Beb, j'ai été ECOEUREE.

HONTE à notre noble et belle justice.

 

Je vous envoi un extrait de "Tempêtes" de Jack Harris - Ambassadeur Universel de la Paix, qui exprime, ce que je crois, votre ressentiment suite à cette horrible journée.

 Je n'ai plus rien à perdre ainsi qu'à espérer.

Le monde m'a tout pris sans me rendre justice.

J'ai lutté si souvent dans le but d'arriver

à pouvoir obtenir un petit préjudice.

 

L'on a porté atteinte à mes biens, ma santé, ma famille

et plongé celle-ci en grand dénuement.

Hélàs! mon avocat que l'on a acheté

je l'ai compris trop tard pour mon désagrément.

 

Je me suis battu seul courageux,

cherchant à renverser l'imposante montagne,

mais contre l'appareil qui est si monstrueux

revient à se bâtir des palais de cocagne.

 

Moi qui, depuis toujours, est un homme d'honneur

j'ai pu voir s'envoler toutes mes illusions,

l'on viendra s'étonner après de ma rancoeur,

mais on a trop salé pour moi les additions. 

 

Avec toute ma tendresse à vous deux ainsi qu'à chris des bois jolis.

Et ma Rose-mary, puisque tu es une tigresse ne rentre pas tes griffes.

 

Bisous à votre ange

Patricia, maman de Grégory Forain

http://greg-ange-rebel.skyrock.com

Chère Rose-Mary, Cher Arnold,

 

Ce qui est survenu le lundi 7 dernier au Tribunal de Liège est à peine croyable mais surtout, impensable. Acquitter ce camionneur, qui ne pouvait se trouver là, est une hérésie, une de plus dans cette triste affaire, ai-je envie d'écrire. Parce que dire qu'est une erreur est loin de suffire, le mot est bien trop faible lorsque l'on veut qualifier le comportement d'une juge qui se défile devant ses responsabilités. Et dire qu'il vous aura fallu attendre 7 ans pour entendre cela ! Quelle tristesse, mais surtout quelle rage, quel sentiment de profonde injustice. Mais bordel de merde, qu'a-t-on vraiment fait pour que le terme "justice" ne perde pas tout son sens dans l'accident de Christophe ? Et ce que j'ai lu hier, concernant un autre témoignage, ne fait que me conforter dans l'idée que tout a été arrangé pour sauver la face de "l'institution policière" et que c'est finalement une solution de grande facilité qui a été adoptée, au détriment de "certaines parties civiles", comme on l'a dit.

Je serai à vos côtés au cimetière : ce ne sera que ma modeste contribution à l'amitié que j'ai pour vous et pour Christophe, même si je n'ai pas eu l'occasion de le connaître. Ce sera aussi l'expression du respect que j'ai pour vous dans cet inégal et long combat. Combat ? Non, ces audiences incessantes ressemblaient davantage, à mes yeux, à un long massacre de parents déjà à terre ...

Je vous embrasse.

 Beb - Albert Gilliquet

 

En ce jour particulièrement douloureux, nous vous témoignons toute notre affection afin qu'une multitude de messages puisse vous apporter un peu de douceur dans cette souffrance de sept années durant !

Et le comble de l'horreur est le verdict du procès qui arrive à cette date justement.

Je compatis très sincèrement à votre immense chagrin pour vivre ce même tragique destin.

Nos fils uniques prénommés CHRISTOPHE emportés accidentellement à l'âge de 28 ans.

Il est si difficile de survivre à son enfant, le fruit de notre amour.

Sommes de tout coeur en pensée avec vous !

Nous vous embrassons bien affectueusement.

Denise Jean-Pierre

Chris Elo

www.chris-elo.com


Chers parents, chers amis,

 

Quand je repense à cette maudite audience,

quand je pense à ce combat de 7 ans

je me dis que le monde est très très cruel.

 Votre Chris des bois joli par ma plume vous

dédie ce ce poème.

 

MES PARENTS

 

Je vous dédie ce poème

En ce matin de nostalgie

Pour vous dire "je vous aime"

Et aussi"Grand merci"

 

Merci pour m'avoir appris

Les vraies valeurs de la vie

Que l'amour existe

Ne jamais être triste.

 

Vous êtes mon point de repère

Quand parfois je me perd

Je sais que vous aussi vous vous

perdez sur cette étrange terre

Qui souvent manque d'air

 

Les anges ont passé

La vie a continué

Et l'amour que vous m'avez

donné est resté bien encré.

 

Vous regrettant beaucoup

je parle souvent de vous

A mes copains de l'au-delà

Pour vous garder bien en

vie dans mon coeur.

 

J'éspère vous revoir un jour

 En attendant, je vous aime tendrement

 Votre Chris des bois jolis

 Patricia (maman de Grégory)

 

Chers Rose Mary et Arnold,

Aujourd'hui, 14 janvier nous pensons encore plus à vous, sept années de souffrances, de rage, de manque, d'absences, de cris.

Quel chemin de croix, vous devez subir. Pourquoi toute cette injustice, ces avocats et ces juges, ce policier qui vous ont traités comme des criminels.

Nous vous souhaitons tout le courage du monde pour cette journée encore plus douloureuse que les autres.
Nous savons malheureusement que les années avancent et la douleur ne disparait pas.
Nous sommes avec vous en pensées, nous vous serrons en ce jour dans nos bras et vous envoyons des bisous de nos enfants.

Très affectueusement
Françoise et Patrick (Maman de Maxence 6 ans pour toujours)

Très chers vous deux,

 

En ce triste anniversaire, nous avons pour vous des pensées spécifiques et remplies de compréhension.

 Nous ne connaissions pas Christophe mais par votre écoute nous savons qui il est et le bonheur que vous avez d'avoir un fils qui remplit votre coeur de parents.

 Aujourd'hui, nous sommes à vos côtés et nous prions pur vous.

 

Isabelle, Jean-Marie et les enfants, la famille de Catherine.



Chers Amis,

 Nous pensons de tout coeur à vous dans ce triste jour anniversaire du départ de votre fils Christophe.

 Bernadette et moi nous vous assurons de notre sympathie et de notre amitié; nous espérons que votre combat pour la mémoire de Christophe trouvera une fin heureuse.

 Bernadette et Lino

 

Malgré les années, à chaque passage, je me souviens de sa gentillesse et de son sourire.

Armand Malpas

nous n'arrivons pas à aller sur le site, mais nous sommes de tout avec vous.

 Bisous

Marie-Claude Lognoul

Chère Rose-Mary , cher Arnold

 Nous vivons dans une époque où les gros bonnets intouchables, les magistrats, les pouvoirs public, les élus ne se sentent ni coupables, ni responsables, ni concernés vis-à-vis des drames que subissent les familles injustement ! Le seul coupable c'est celui qui part, " les absents ont toujours tort " et la faute en revient à notre intolérance et à notre esprit irréconciliable avec des criminels et de leurs complices !

 Ce n’est pas notre façon de penser qui fait notre malheur, pour nous l’essentiel est ailleurs. C’est ce qu’on nous a imposé, ses fils tissés de mensonges, arrosés de lâcheté qui cultive l’enfer du désespoir dont une multitude de questions sans réponse …

Si quelque chose, chez les victimes, les empêchait de lutter plus efficacement contre leur agresseur destructeur de famille, cela aussi demande à être compris. Nous sommes face au professionnel chevronné qui se moque de nous, il nous regarde comme spectateurs, mais pas comme acteurs.

On est tiré à hue et à dia dans les tourments, tandis que dans les tribunaux, la grotesque se transforme en horreur et que l'horrible devient farce. Profondément troublant au comique violent, et même parfois, sinistrement drôle !

Si nous considérons légitimement qu'une punition à cet acte de barbarie est nécessaire, parce qu'on pourrait alors mieux se préparer à se défendre contre le retour d'un pareil carnage dans la famille...

Seulement, les réalités sont là, cruelles, insurmontables qu’on va se lancer dans une lutte acharnée pour la préservation la dignité de nos disparus tant Aimés, à ériger notre propre stèle au travers de multitudes péripéties.

 Aimer, n’est pas si simple que cela à dire, nous en faisons parfois une horrible épreuve, au lieu de se chauffer on s’y brûle …..Mais nul, de celui qu’on attend , n’est apte à nous le prendre.

 Je vous présente toute ma sympathie, de tout coeur avec vous & une profonde affection pour votre enfant Christophe.

 

Lili Maman d'Atta Oloumi

France

Nous pensons à vous trois. 

 

Christophe aide tes parents dans leur combat pour la vérité. pensées 

Marie-ange et Gérard - Parents de Pierre Mays


Nous ,nous connaissons pas ,mais devant cette terrible douleur qui est la votre je vous envoie toute ma symphatie , je sais ce n'est peu de chose ,mais je suis de tout coeur avec vous je ne sais que trop bien ce que vous ressentez

La maman de Jimmy Ledoux

Bonjour mes petits,

Je ne vous oublie pas,  souvent je pense à vous deux.

Je ne vous dérangerai pas plus longtemps dans ces moments difficiles.

Mais si vous avez besoin de moi... je suis là

Je vous embrasse

Marcelle

De tout coeur avec vous en cette triste journée. Pensées pour christophe. 
 
Lucienne, maman d'Eddy

Une affectueuse pensee a toi et tes parents dans la peine depuis de si longues années

Toni, papa de Bruno Solagna

Avec tout notre soutien et notre amitié. 
 
Les parents de Kevin Suarez

Notre tendresse vous accompagne...
 nous pensons a vous et vous soutenons affectueusement 
 
César

Ton sourire comme celui de tous nos enfants continuera à jamais d'éclairer notre ciel .

Jean, papa d'Emilien Jacquet - France

Une pensée émue pour votre ange,courage a vous deux,
 
Bisous
 
Françine Bortembourg - Stavelot (Belgique)

Quoi dire ou écrire après avoir lu le témoignage de tes parents,j'ai un gros noeud à l'estomac devant une telle injustice, mais je sais qu'ils se batterons pour toi mon beau Christophe car ils t'aiment à l'infini, je penses à vous trois et je suis de tout coeur avec vous et je vous embrasses très fort tous les trois avec toute mon affection.

Bernadette Schobben, maman d'Alan, soeur de Pierrot et tante de Fabrice

Douce pensée Chris. Courage a tes parents et surtout qu'ils ne lachent pas prise,  qu'ils aillent jusqu'au bout de ce qu il leur serra possible humainement.
 De tout coeur avec vous une penséee pour votre ange Christophe.
 Je vous serres tres fort 
 
Elisabeth maman de l'ange Christophe Valette

Douces pensées pour toi bel ange, tu es partis un 14 janvier comme mon fils. 

Nelly la maman d'Eddy Dumonceau

A toi Chris une douce pensee,et gros bisous de soutien à maman et papa

Nicole, maman de Philippe Werny

Tout est sombre et le soleil s'est couché après le verdict ils n'ont pas écouté ton silence et n'ont rien compris le combat de tes parents semble perdu d'avance pour tant ils vont continuer jusqu'au bout .... repose en paix ce n'est pas ton combat

Geneviève, maman de Domi - France

Douce pensée pour toi Christophe et courage a tes parents pour leur combat.
 
Carine, maman du petit ange Pierre - Belgique

Pour toi Christophe, et pour Arnaldo  et Rose Mary. Je suis là pour vous soutenir. Christophe, tes parents ont pris" une gifle " mais pour ton honneur.  Ils ne vont pas lacher et s' il faut que j'aille en belgique pour témoigner du mensonge, de la tricherie et de l'hypocrisie des victimes ! tout en étant calme le 23 janvier c'est au tribunal que certains vont prendre une gifle !!!! Nous sommes sur une terre où nous n'aurions même pas le droit de vous reconnaître mort, de nous reconnaître victimes !. Il n'y a pas de mots,  je sais combien souffrent tes parents d'année en année ...Nous allons nous rassembler pour vous, pour toi Christophe,  pour ta cause. je veux aider tes parents comme tous les autres parents.Il faut déranger jusqu'au bout car nous avons perdu notre Chaire. Envois des messages et embrasses Emma. Cela me donne encore plus la rage de me battre en venant te fleurir. Reposes en paix, tes parents vont aboutir.
 
Guy Helbert, papa d'Emma - France

Tendres pensées pour vous et Christophe.

Nick et Nono, parents de Catherine Honoré - Belgique

Au dessus d'un petit lac magique, flotte une brume. c'est le cocon d'un ange. il est bien, tout est douceur. sous lui montent des pensées d'amour, des baisers, des caresses, c'est maman et papa. Parfois quelques amis lèvent les yeux vers lui et lui sourient avec tendresse.
 
Jean et Yvette, maman de Philippe - Gembloux (Belgique)
 
Mille pensées vont vers vous en ce jour si triste
 
Marie France et Jean-Paul, parents de Wesley Sondag

Mes chers enfants,

Je pense très fort à vous et à votre ange qui est près de mon petit-fils.

Je vous aime et je vous embrasse avec toute ma tendresse

Mamy de Frédéric Jacob

Chers Arnaldo, Rose-Mary et Chritophe

Je n'ai pas encore la possibilité de vous envoyer un courrier par mail. Je vous envois un courrier postale, mais j'ai demandé à Cécile de vous faire ce petit mot pour vous dire combien je pense à vous, combien je suis révoltée de ce verdict, mais surtout combien je vous aime.

Monique, maman de Marcel - Hannut (Belgique)

Etienne

Salut l'ami,

 Merci de ton message et reçois avec ton épouse toute notre Amitié.

 Patrick Pesnot

Nous partageons votre peine et vous prions d'accepter notre respectueuse sympathie

Cristina, Annette et Patrick

Chers amis,

 

Nous tenons à remercier toutes celles et ceux, qui se sont manifestés par un mot, un poème et un texte en hommage au 7ème et douloureux anniversaire de la mort de Christophe. Sachez tous que c'est vous qui nous aider à tenir. Merci.

 

Rose-Mary, Arnaldo et Chris des bois jolis.