EN SOUVENIR DE CHRISTOPHE D'AMARIO 14 JANVIER 2007

 




Christophe D’AMARIO 14/01/01-14/01/07

  Agent Brigadier au Peloton Anti-banditisme de Liège

Tué en mission urgente à bord d’une VW Vento de la police

  6 ans déjà que le monde s’est effondré

6 ans déjà que la blessure s’est ouverte

6 ans déjà que nous souffrons le martyre

6 ans déjà que nous ne te voyons plus

6 ans déjà et toujours pas de condamnation

6 ans déjà et toujours pas de responsabilités dégagées

 

Ce 31/01/07 la Présidente du tribunal de police entendra l’expert désigné

Qui aura rédigé un nouveau rapport dans le cadre d’une expertise contradictoire

Ensuite une date sera fixée pour savoir qui est « responsable » de l’accident

Et (si ?) le camionneur sera condamné à une peine de prison ou TIG

 

Un proverbe chinois dit : « il faut deux ans à un enfant pour apprendre à parler et le reste de sa vie pour apprendre à se taire ».

 

Cher Christophe bien-aimé.

  Tu as quitté la maison le 14 janvier 2001 vers 13h30.Tu nous as dit au revoir maman, au revoir papa, à tout à l’heure. Tu devais terminer ton travail à 23h00. Tu n’es jamais rentré. Tu es décédé à 19h00. Nous l’avons appris vers 20h15.

  Tu étais né d’un amour sans faille. Tu étais le fils parfait, notre rayon de soleil, notre raison d’être, notre avenir, notre idéal, notre idole, notre joie de vivre. Ton sourire moqueur, tes grimaces nous manquent.

  Nous n’avions rien à te reprocher : enfance paisible, adolescence sans problème et ensuite tu arrivais à tes fins, tu devenais policier à l’âge de 23 ans. Tu exerçais un noble métier au service du citoyen.

  Après 10 mois d’instruction à l’école de police, tu prêtais serment devant le bourgmestre de la Ville de Liège le 30 juin 1995.

  Le 09 mai 1998, tu obtenais le grade d’Agent Brigadier aux services d’interventions du 101.

  Le 12 septembre 2000, tu obtenais ta promotion au sein du corps d’élite du Peloton Anti-banditisme (PAB) de la police de Liège, après avoir réussi tes examens et tests d’aptitudes.

  Ta discipline, ta rigueur, ton sérieux, ton hygiène de vie faisait de toi un bon citoyen et surtout un bon policier.

  Tu avais opté pour des fonctions où tu n’ignorais pas que la part de risques augmentait en fonction de l’urgence et de la gravité des missions à accomplir contre une délinquance socialement intolérable. Tu effectuais ton travail pour le bien de la société, pour secourir le citoyen. Tu as perdu la vie dans le cadre d’une mission urgente, victime de ton devoir et d’un drame de la route. Tu fais désormais partie des statistiques. Notre cœur est déchiré, il saigne sans arrêt. Le temps n’efface pas la douleur, il la ravive.

  Nous avons perdu l’être le plus cher au monde. Christophe n’aura plus droit à une deuxième chance comme le camionneur. Jamais il ne sera réhabilité par la justice, ni par la société.

  Rien, ni personne n’apaisera notre souffrance. Nous n’avons plus de larmes pour pleurer.

  Comme si ton départ ne suffisait pas, papa a également perdu son emploi suite à une absence de trois mois sur l’année 2001 pour cause de maladie, faute de t’avoir perdu.

  Nous sommes sous antidépresseurs, anxiolytiques et somnifères depuis près de six ans.

  Notre arbre généalogique s’est arrêté le 14/01/01. Nous sommes désormais en soins palliatifs jusqu’à la fin de notre vie. Nous avons rayé toutes les fêtes du calendrier. Elles nous font trop mal.

  Nous sommes détruits, anéantis. Il a suffit de quelques dixièmes de seconde, pour briser plus de 28 ans de bonheur. Un camionneur incivique et irrespectueux du code de la route a eu raison de toi, il n’a pas cédé la priorité au véhicule de police en mission urgente, sirène et gyrophare enclenchés.

  Nous demandons que justice soit rendue et que toute la lumière soit faite sur ce pénible dossier, pour qu’enfin nous puissions retrouver un peu de sérénité.

  Nous t’aimons beaucoup Christophe. Donne-nous la force de continuer ce combat inéquitable. Dis-nous que tu es là, de l’autre côté du chemin. Attend nous.

  Maman, Papa que tu aimais tant.

Mon fils, mon amour,
 
Je suis en mal de toi, tu me manques tellement, pouvoir te serrer dans mes bras, je donnerai ma vie pour te voir deux minutes. Nous avons eu tous les deux une vie commune pendant neuf mois, je t'ai donné la vie. Papa et ta petite mère comme tu m'appelais, avons été heureux tous les trois, mais un sauvage de la route a pris ta vie à tout jamais. Tu vois mon gamin pour le moment je pleure et j'en marre de cette vie sans toi, mais comme je te l'avais promis, si il t'arrivait un accident de travail à la police, tu m'as dis: "tu seras forte hein man! pour papa". Mais tu vois nous sommes forts tous les deux pour ta mémoire, pour toi mon amour, enfin on survit, tu comprends hein,  Chris. Je n'ai pas envie de te laisser partir je veux que tu restes toujours près de moi et puis un jour je serai près de toi à jamais, pour toujours.
 
Je t'aime, je t'aime mon fils Chris des bois jolis.
 
Ta petite mère, maman 

 

Pour envoyer un message de réconfort aux parents de Christophe

Pour fleurir Christophe sur le cimetière virtuel : cliquez sur la croix

 

Album photo avec l'autorisation des parents de Christophe : cliquez sur les dauphins

Article de presseCliquez ici

Ce 26 janvier à Boncelles, 18h30, célébration de la messe en mémoire de Catherine Balland, Christophe D'Amario et Orazio Santoro. 

Après six ans, la justice n'a toujours pas donné de réponse et cette attente épuise les parents de Christophe.

Dans cette affaire, beaucoup de zones d'ombre et de défauts de procédure afin de ne pas ternir l'image de l'institution policière. Dès la clôture du procès, nous pourrons vous informer plus et vous dévoiler tout le dossier. Actuellement, le secret de l'instruction ne nous le permet pas. L'auteur des faits n'est à ce jour pas encore jugé ! La prochaine audience est fixée ce 31 janvier devant le tribunal de police de Liège. 

 

Bien Chers vous 2,

 Le temps passe pour des choses sans beaucoup de gravité, le quotidien en somme et même pour des faits un peu plus importants de la vie. A priori donc, tout passe. C'est un leurre, car dans votre cas, comme dans celui d'autres parents ayant perdu un enfant, le temps s'est brutalement arrêté et pour vous, les aiguilles des montres ont cessé d'avancer le 14 janvier 2001. 6 ans, c'est incroyable, inconcevable, et rien n'est vraiment encore éclairci quant aux vrais raisons du décès de Christophe. Je connais assez bien tous les enjeux et tous les arcanes de ce procès, et surtout le fait que le rôle de la Police, surprotégée et qui se protège bien toute seule, soit remis en question, tout au moins son fonctionnement au moment de l'accident. . Je sais aussi qu'un certain camionneur n'avait aucun motif valable de se trouver là et que c'est finalement lui qui, par son inconscience et sa connerie,  a décidé que la vie de Christophe s'arrêtait à ce moment.  Quant à la justice, parlons-en,10000 pages me seraient nécessaires pour décrire à quel point je la méprise dans ce cas particulier. Mais mon but n'est pas de refaire le drame dans cet hommage.

Mon objectif est plus simple : celui de vous dire une nouvelle fois, que je ne parviens pas à comprendre comment cette p..... de justice pouvait à ce point prolonger le calvaire de parents dont le fils est décédé dans des circonstances demeurées troubles, aujourd'hui encore. Je ne vous le dis jamais parce que je ne souhaite pas ajouter à votre détresse mais je demeure littéralement stupéfait face à cette extraordinaire lenteur. Et lors de chaque audience, de report en report pour des raisons diverses et parfois sans queue ni tête, j'ai constamment l'impression que les juges, les experts, les témoins, ..., sont (sont devenus ?) indifférents à votre chagrin, comme s'ils parlaient d'un banal accrochage se soldant uniquement par de faibles dégâts matériels. Tous ces gens ne voient-ils donc pas la torture que vous subissez 6 ans après cette tragédie ? Tous ces gens ont-ils tout simplement oublié ? Ou vaut-il mieux qu'ils aient oublié ? Plein de questions me sont venues à l'esprit, je n'en ai encore que des réponses partielles.

 Je reste à vos côtés, discrètement, mais au moins vous savez que je suis là pour vous aider si le besoin s'en fait sentir. Je pense si souvent à vous, sans pouvoir rien faire pour atténuer votre peine. Quel dommage ...

 Je vous embrasse,

 Albert : (Belgique)

 

Chers soeur et frère de coeur

Cette hommage à Chris des bois jolis a pris du temps, je le sais. Cela a été un des plus difficile à faire émotionnellement pour moi. Notre rencontre date maintenant de bientôt aussi 6 ans et nous sommes devenues si proches que c'est difficile de ne pas s'écrire tous les jours. Je connais très bien votre souffrance et tout ce qu'on vous fait subir, je le partage avec vous. Je pense à votre fils, au mien, à tous les autres et je me dis qu'ils doivent être ensemble à nous aider dans nos combats. Malgré votre douleur, vous trouvez le courage d'aider les autres familles, soyez - en remerciés de notre part à tous. Nous vous aimons infiniment.

Je vous dédie ce texte, de la part de votre ange (texte de Françis Gengoux - papa de Jean-Sébastien)

Lettre du Ciel de Christophe

A ma famille et tous ceux qui me sont chers,

Je voudrais vous dire quelque chose . Mais tout d'abord, vous faire part, que je suis bien arrivé . Je vous écris du ciel. Ici je demeure avec Dieu . Ici, il n'y a plus de larmes de tristesse; plus de douleurs mais de l'amour éternel. S'il vous plaît ne soyez pas malheureux parce que je suis hors de votre vue. Rappelez-vous que je suis avec vous pour l'éternité Aujourd'hui j'ai dû vous quitter , ma vie sur la terre étant terminée. Dieu m'a pris et m'a étreint et Il m'a dit, "Je t'accueille," Comme c'est merveilleux d'être dans ses bras.. Il m'a expliqué que tous s'y rejoindraient un jour. Il y a tellement à faire, pour aider tout ceux qui souffrent sur la terre. Dieu m'a donné une liste de choses, pour que je puisse l'aider. Dans la liste, il y avait le plus important être près de vous pour que vous ressentiez ma chaleur et mon amour. Et pendant votre sommeil vous survolez pour être plus près de vous quand dans votre cœur meurtri vous n'arrivez plus à vous endormir. Dieu et moi sommes si proches de vous.... au milieu de la nuit. Quand vous pensez à ma vie sur la terre et toutes ces années d'amour que nous avons partagés. Mais n'ayez pas peur de pleurer : il soulage vraiment la douleur; Souvenez-vous il n'y aurait aucune fleur, à moins qu'il n'y ait un peu de pluie. Je regrette que je ne puisse pas vous dire tout ce que Dieu a projeté pour moi mais si je devais vous le dire, vous ne comprendriez pas. Mais une chose est certaine, quoique ma vie sur la terre soit finie Je suis plus proche de vous maintenant, comme jamais auparavant. Il y a beaucoup de chemins difficiles pour vous et beaucoup de collines pour trouver le bonheur et la sérénité; Mais ensemble nous pouvons le faire en prenant un jour à la fois. C'était toujours ma philosophie et je le voudrais pour vous aussi; Cela comme vous donnez au monde, le monde vous donnera. Si vous pouvez aider quelqu'un qui est dans la douleur. Alors vous pouvez dire à Dieu la nuit ...... "Ma mort n'était pas vaine." Et maintenant je suis heureux.... car je suis si près de vous. Sachant comme je suis bien et que chaque sourire que vous apercevez c'est moi près de vous. Ainsi si vous rencontrez quelqu'un qui est triste et qui a le moral par terre tendez-lui votre main donnez-lui cette chaleur que je vous envoie avec amour. Quand vous descendez la rue et que vous pensez à moi tristement regardez bien je suis juste de l'autre côté de la route. Je marche devant vous pour vous ouvrir la route celle où en pensant à moi les souvenirs vous refont sourire. Et quand c'est le temps aussi pour vous de partir.... de ce corps et être libre. 

Donnez-moi votre main. 

Christophe qui vous aime. 

Cécile et Jean-Pierre - Parents de Fred (Belgique)

 

   

Lettre à Christophe
 
J' ai connu tes parents par Cécile
Des parents merveilleux
Ils combattent sans relâche
Dans ce monde ou les gens mentent
Aveuglés par leur mépris de la morale
Pour sauver du tas de boue leur désespoir
Tes parents veulent sauver ton Honneur
Quoi de plus Noble
Pourtant ce combat est inégal
Pot de terre contre pot de fer
Victime innocente de la route
Homme magnifique et plein de tendresse dans
Ton regard
La vérité finira par éclater
Et tu pourras reposer en Paix
Ton Père et Ta Mère ne renonceront jamais
Au non de ton honneur et de ta mémoire
Pour cela j' ai un immense respect pour eux
Qui vient au monde pour ne rien troubler
Ne mérite ni honneur ni respect.
 
Geneviève
Maman de Dominique (France)
 

A TOI CHRISTOPHE,
 
Je te demande une chose, car tes parents souffrent énormément.  
Demande à tes frères et sœurs de l'au-delà, car vous êtes maintenant
une grande famille, que nous n' aurons jamais.
 
Soyez FOU, ça fait pas de tort...
Soyez CRÉATIFS...
Que votre imagination soit FERTILE...
Laisser "filer"... Votre inspiration... ça fait pas de tord...
FOLIE de l' au-delà... FOLIE de l' amour... Avec une FORCE
Dans  votre cœur.
Parce que vos parents ont besoin de vous.
Soufflez leur un nuage de courage, un mot doux dans leur oreille.
Allez... GO.... Soyez FOUS.
 
Patricia- maman de Grégory (Belgique)
 

Tout simplement pour vous et de tout mon cœur de maman  "COURAGE"  c'est faible pour ce jour encore plus difficile..... Alors tout simplement que les étoiles continuent  à veiller,  même si cela parfois n'éblouit  pas assez  notre cœur tendre 

Pensées a vous     

Gabrielle -  maman de Noémie et Louis  (Belgique)

A la veille de cette pénible journée, je voudrais vous apporter tout mon soutien et tout mon réconfort. Le temps passe, mais les souvenirs restent. Nos enfants sont au fond de nos cœurs et jamais nous ne les oublierons. Je suis de tout cœur avec vous. Douces pensées pour Christophe. Puisse justice être rendue.

Lucienne, maman d'Eddy (Belgique)

Chère Rose mary , cher Arnaldo

Nous pensons à vous bien souvent, nous savons que calvaire vous vivez. Les parents ont besoin de vérité da savoir pourquoi ils ont perdu leur enfant. La justice comprendra-elle cela un jour et aurons nous droit à un peu de considération ?Demain nous allumerons une bougie à la mémoire de Christophe, qu’il continue de vous donner la force de lutter  il est toujours avec vous il vous aime. 

Nous vous embrassons 

Gérard et Marie-Ange parents de Pierre.(Belgique)

Chers Amis,

En ce douloureux Anniversaire je ne peux qu’envoyer mes prières vers le Ciel  à votre Cher Christophe, qu’il soit en paix au Paradis des Bons Flics.

A vous avec qui je partage cette peine innommable, je vous donne la main pour traverser cette vallée de larmes sans fin ..

Soyez  certains de ma profonde affection, je pense à vous

Toni papa de Bruno (Belgique)

Hommage à Christophe

Le mois de janvier est traditionnellement le mois des vœux que l’on souhaite pour la nouvelle année qui débute. Mais comment peut-on adresser un message d’espoir et des vœux à ceux qui viennent de subir une profonde mutilation en cette période festive, riche en événements tragiques ?
Désormais, le monde sans enfant !

Dans l’immensité brûlante du désert, vivre sans eau, un besoin vital. Sans connaître la route qu’on emprunte, on est à la croisée d’autre destin, et acteur d’un véritable roman noir de catastrophe, tissé de la main d’un assassin dans l’ombre pour cacher la vérité, allant jusqu’au détournement de faits à son profit, qui cherche à s’en sortir de multiples façons, sachant pertinemment que les citoyens sinistrés ne seront jamais jugés sur le même pied d’égalité .Naturellement, aucune crainte de la justice !

 Oubliez tout ce que vous connaissez sur le sujet de la vie, car celui-ci est définitivement différent. Faisons tomber les voiles cachant nos yeux. Lorsque le bonheur s'arrête, la solitude s’y prête.

Ne cherchez pas des amis !

Les abeilles disparaissent lorsque les fleurs sont fanées.

Quand on est dans l’engrenage et de détresse.

On cherche tous un port d'amour et de tendresse.

Mais hélas bien souvent on se trompe d'adresse…

Difficile de réduire à l’exclusion dans laquelle on se trouve ! Encore faut-il surmonter ce monde de réticence ! Un nouvel aveuglement des phares sociaux brouillent nos sens.

 

Désormais, Il faut écouter le silence infini du désert avec son cœur, et n’a pas peur de sa mémoire, profonde qu’un miroir qu’elle a gardé sa voix qui nous appelle chaque soir, et parler encore d’eux en remuant la cendre. L’amour se déploie, comme un lotus aux pétales innombrables, pour supporter nos souffrances insoutenables.

Sinon comment peut-on exprimer ce que l’on ressent au plus profond de soi ? Cette vie honorable, un soir, est terminée par la folie diabolique d’un obscur ennemi qui nous ronge le cœur et y jette le trouble, où l'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre.

 J’ai une pensée profonde à l’émotion de votre famille frappée par ce drame aussi absurde qu’intolérable de votre enfant : Amour inconditionnel de la vie. Cet Amour unique comme la vie. Cet Amour comme un feu dévorant, enfermé dans nos os, on s’épuisera à le contenir pour le restant de la vie !

Aujourd’hui, je veux bien vous dire qu'il fera beau. Croyez-vous au soleil quand il pleut ?

Ce qui compte, au-delà du brouillard, c’est cet Amour unique, et l’Amour de tout c’est le mystère de la vie, les reflets de la lumière qui vous suivent partout, vous guident et refleurissent votre chemin à parcourir jusqu’à lui…

 Dans une ambiance hivernale, parfumée aux chagrins et de larmes, au royaume du malheur, vous n’êtes pas seuls, je suis de tout cœur avec vous, comme tous les autres parents d’ici, présents moralement, malgré les blessures au cœur mais sincère. Sachez que je ne manquerai jamais à l’appel.

Une pensée tendre et affectueuse pour votre 
Christophe.
Je suis l’être qui cherche, mais qui attend de trouver.
Je suis celle qu’attend quelqu'un qu’il n’existe plus.
Je suis la fleur qui ne fleurit jamais !
je suis le réveil qui sonne, et que l’on n’entend pas .
Je suis le sang qui coule, et que l’on voit pas.
Je connais l’océan des malheurs, le rivage des naufrages et la rudesse des barrages qui me conduisent parfois jusqu’au décisif virage !
 
Je suis la Maman d’Atta OLOUMI.
France

Je suis le papa d'Emma et c'est Cécile qui me lie aujourd'hui avec vous ....!
Mourir ou être blessé pendant son travail c'est normalement un accident de Travail. Là c'est un meurtre, comme c'est très souvent le cas !
Incivisme, comme vous dites mais négligence, indifférence, laxisme, incohérence  sont aussi des adjectifs qui qualifient ce que vous avez subit ...et tout cela reste à travers de la gorge de beaucoup de parents. Alors il faut continuer à vivre sans la présence physique et beaucoup de gens pensent  que c'est facile !
Hélas, non c'est "surhumain " et à chaque date anniversaire c'est le couteau qui traverse la poitrine et atteint le cœur ! Vous pouvez croire en toute ma sincérité, car hélas, je suis bien placé pour comprendre et sachez chers parents de Christophe que nous appartenons à la même famille.
Nous ne sommes plus les mêmes mais nous décelons beaucoup plus de choses qu'avant, certes autrement, il y a cette lumière permanente qui éclaire nos gestes, nos paroles, nos sentiments.....
Je m'associe à vous pour ce 6 ème anniversaire.
Je pense que vous êtes au courant de cette rencontre franco - belge à la pentecôte.
Très cordialement à vous et à Christophe qui vous regarde sans cesse.

 

Guy le papa d'Emma  (France)
      

 

Christophe,...Vogue... par delà les vagues... du paradis...
Tu vas croiser des dauphins... ils te feront la fête... tu le mérite bien...
J'attends tes parents cet été... sur la Côte Bleue... près de Marseille...
Mais toi, Christophe... plus tard.... attend nous...!!!
@+
Milles pensées

Francis & Anna les parents de Jean-Sébastien (France)

Chers Rose-Mary et Arnaldo

Ne possédant pas d'ordinateur, j'ai demandé à Cécile de vous transmettre ce petit message.

Nous sommes de tout cœur avec vous, je sais combien ce jour est particulièrement pénible pour vous. Votre ange est dans mon cœur. 

Nous vous embrassons très très fort

Monique et Etienne - Parents de Marcel (Belgique)

Chers mamou et papou
 
Tendres pensées à vous deux en ce triste 6ème anniversaire du départ de Christophe
Courage pour l'épreuve que vous endurez depuis ce temps
 
Votre Rosalba qui vous aime. Liège Belgique

 

Nous sommes de tout cœur avec vous,
 
Elio et Nicole (Belgique)

Chers Monsieur et Madame D’AMARIO,

 En cette veille de journée anniversaire, soyez assurés que j’ai une pensée émue pour votre situation et ce douloureux souvenir.

 Votre combat honore la mémoire de votre fils.

 Recevez toute ma sympathie.

 Adrien MASSET (Belgique)


 Coucou  Christophe ,

je voulais juste te dire que je pense a toi tous les jours et que je

t' aime.

Tu as des parents formidables.

je t aime

Bisous de ta cousine Athénais (Belgique)

Chers Amis,


Ne laissez pas la souffrance vous détruire.

Hier, c'était la paix du corps, de l' esprit, le silence

Mais aujourd'hui, quels cris dans votre chair qui souffre!

Quel trouble dans votre cœur;quel chaos, quelle angoisse!

Que lourde est cette vie qui peine à se porter!

Entre le monde et vous l'alliance est rompue,

Qui faisait de votre vie une source féconde et jaillissante!

Ah, qu'il est amer ce désaccord qui vient tout tarir


Pense énormément à vous , courage!



Dany et Séba (Belgique)


 

Chers parents

 

Je retiens le message à propos de Christophe. Que ses parents ne manquent pas de savoir ma sensibilité à ce qu'ils vivent pour la clarification juste de ce qui s'est passé! A notre rencontre de fin janvier ! 

Joseph Bodeson - Chanoine (Belgique)

Chers Nonol et Rose-Mary

Je suis encore bien petit pour écrire, bien que je me mette déjà au clavier de temps en temps. Je connais Christophe par mamy et parrain et je sais qu'il est dans les étoiles avec mon tonton Fred et ma Valentine.

De tout mon petit cœur, je vous fais de gros bisous

Benjamin et son papa

Mes chers enfants

Je n'étais pas à vos côtés cette année, je suis bien fatiguée, mais j'ai mis une bougie pour Christophe et toutes mes pensées ont été vers vous en ce jour, qui je le sais est particulièrement pénible. Je vous verrais à la chapelle le 26 janvier, mais en attendant je vous fais de gros bisous.

Mamy de Frédéric 

Chers vous deux,

Six ans et une plaie qui ne se cicatrisera jamais mais avec laquelle il faut
vivre.
Vivre pour lui qui voulait que ses parents soient forts.
Vivre avec lui dans sa nouvelle dimension.
Vivre pour vous une vie adaptée à cette inconcevable réalité.
Essayer de vivre tout simplement ...

Dans ces moments douloureux nos pensées sont avec vous.
Nous vous remercions chaleureusement de votre intention témoignée à
l'occasion du 24ème mois de l'accident de Catherine.

Isabelle, Jean-Marie et les enfants. (Belgique)

Chers Amis,

 

nous pensons bien à vous dans ces moments de souvenir et de peine.
 
Bernadette et Lino

Chers tante et oncle

Nous avons bien pensé à vous et à Christophe hier, surtout que ce
triste anniversaire tombait un dimanche...
je ne manquerai pas de consulter le site tout à l'heure pendant mon
heure de table

nous vous embrassons très fort



Diana et la famille


Chers Amis,
 
Nous pensons bien à vous et saluons votre Amour pour votre Enfant et votre Force de combat.
Soyez convaincus de notre humble soutien.
 
Um grande e forte abraço.
 
 
Cristina e Patrick Pesnot ( Portugal)

Chers parents,

Nous tenons à vous envoyer des mots de soutiens pour ce terrible 6ème anniversaire, le départ atroce de votre fils unique à tout point de vue.

Nous espérons qu'un jour, la justice face enfin son devoir et vous respectent en tant que parents - victimes.
Le temps avance et nous savons que rien ne change votre souffrance, votre manque, votre amour pour lui et tout le reste.

Nous vous embrassons affectueusement.


Françoise et Patrick (parents de Maxence des étoiles, Bertrand ,Gauthier et Clarisse). (Belgique)


Nous sommes ainsi dans leurs coeurs de maman, leurs éternels bébés.

Bonjour Christophe de la part de Philippe.

Yvette, maman de Philippe

 

Chers amis, famille et parents de victimes
 
Nous tenons à vous remercier pour l'hommage que vous avez rendu
A Christophe à l'occasion du 6èmme anniversaire de son départ
 
Merci aussi à tous ceux qui ont déposé des fleurs sur le Cimetière Virtuel
Christophe a dû avoir chaud au coeur pendant ces quelques jours
Tout comme nous d'ailleurs
 
Rose-Mary et Arnaldo