LA JUSTICE COMPLICE DE LA MORT D'UN ADOLESCENT

 

Kevin Foldesi

Ce  jeune adolescent n'avait que 15 ans, toute la vie devant lui.

Un chauffard multirécidiviste, ivre, sans assurance, sans permis et avec une fausse plaque d'immatriculation a décidé de mettre fin à sa courte vie.

Est-il le seul responsable ? Non, quand nous savons que cet assassin de la route s'était déjà vu retirer son permis, a été contrôlé 9 fois positif à l'alcool ! Quelle réponse la justice a-t-elle donné ? Tout comme Maxence, Kevin Suarez et bien d'autres, si cette justice avait fait son travail, ces enfants seraient toujours auprès de leurs parents. Pourquoi toujours attendre un drame avant d'agir ?

Que dire de l'annonce du drame : les parents prévenus par téléphone que leur enfant est au CHU parce qu'il a été renversé par une voiture, aucune assistance psychologique ! 

Nous vous laissons juger par vous même au lu des articles de presse

La DH du 16 novembre 07 : Cliquez ICI

La Meuse du 17 novembre 07 : Cliquez ICI

La Meuse du 17 novembre 07 : Cliquez ICI

La Meuse du 19 novembre 07 : Cliquez ICI

La meuse du 21 novembre 07, les funérailles de Kevin : Cliquez ICI

29 avril 2008, audience au tribunal de police de Liège

C'est à 11h du matin que s'est déroulée la première audience concernant l'accident mortel de Kevin. Une nouvelle épreuve pour les parents et la famille. Ils se sont trouvés face à l'assassin de leur enfant. Comme vous le lirez dans les articles de presse, un personnage irrécupérable, imbu de sa personne, n'éprouvant aucun remords ! Beaucoup de larmes et d'émotion, mais de la dignité. Pourtant, à entendre le détenu, il y avait de quoi se révolter.

Soulignons pour une fois l'attitude du juge et du ministère public. Beaucoup d'empathie et de respect de la victime et de sa famille. Nous avons rarement connu ça ! Pour la toute première fois, un membre de notre association a pu s'asseoir à côté des parents devant l'avocat et dire quelques mots au nom de la famille. Rose-Mary, la maman de Christophe a rempli son rôle de soutien, malgré sa grande souffrance personnelle. Le papa de Christophe se trouvait également dans la salle. Il m'a aidé à préparer la famille à l'audience et examiné le dossier répressif.  

Merci chers amis, pour cette grandeur de coeur. 

Le jugement sera rendu ce 20 mai, peines maximales prévues par la loi requises par le ministère public. 5 ans de prison ferme, déchéance à vie du permis de conduire et une lourde amende. Vu son passé de rédiciviste, le prévenu ne peut plus bénéficier du sursis. Si le juge suit, ce que nous ne doutons pas le réquisitoire du ministère public, le chauffard prestera sa peine de prison. Ne nous faisons pas d'illusions, il ira en appel, très certainement ! 

Je vous invite à consulter les articles de presse.

La DH Liège : Cliquez ICI

La Meuse Liège : Cliquez ICI

 

 

Le blog en hommage à Kevin :

Pour fleurir Kevin sur le cimetière virtuel :

 

A Suivre ...

 

Commentaires !